Accords d'entreprise

Accord d'entreprise WEBHELP COMPIEGNE

ACCORD D’ENTREPRISE RELATIF AUX NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES 2019

3 accords de la société WEBHELP COMPIEGNE

Le 28/03/2019





ACCORD D’ENTREPRISE RELATIF AUX NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES 2019

2 Blocs de négociations


  • La rémunération, le temps de travail et le partage de la valeur ajoutée dans l’entreprise
  • L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et la qualité de vie au travail






ACCORD D’ENTREPRISE RELATIF AUX NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES 2019

2 Blocs de négociations


  • La rémunération, le temps de travail et le partage de la valeur ajoutée dans l’entreprise
  • L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et la qualité de vie au travail















  • La société WEBHELP COMPIEGNE, Société par actions simplifiées au capital de 37.000 €, immatriculée au RCS de COMPIEGNE n° 527 105 607, dont le siège social est situé au 98, Impasse les Terres au Pré des Iles – ZAC du Parc Tertiaire – 60 610 LA CROIX SAINT OUEN, représentée par, en sa qualité de Directeur de Site, dûment habilité par délégation,
Ci-après dénommée « la Société » ou « WEBHELP COMPIEGNE »,


D’une part
  • Et les organisations syndicales :

  • L’organisation syndicale CGT, représentée par,
  • L’organisation syndicale CFDT, représentée par
L’organisation syndicale SUD, représentée par


D’autre part

PREAMBULE :


Après avoir connu une croissance rapide, WEBHELP COMPIEGNE a dû faire face à d’importantes évolutions ces dernières années. Les nouvelles technologies sont venues démultiplier les canaux de relation avec le consommateur tandis que le bouleversement du marché de la téléphonie imposait un modèle low-cost.

Cependant, WEBHELP COMPIEGNE est convaincue que la performance durable de l’entreprise et l’ambition sociale sont étroitement liées.

WEBHELP COMPIEGNE souhaite donc poursuivre un dialogue social de qualité en recherchant avec ses partenaires sociaux les solutions les plus adaptées aux collaborateurs de l’entreprise.

Les parties signataires au présent accord ont convenu que ces NAO succèdent aux précédentes négociations annuelles qui ont donné lieu à la signature d’un accord à durée déterminée d’1 an.

Il a été expressément convenu entre les parties de négocier simultanément les 2 blocs de négociations annuelles dont les thèmes sont fixés à l’article L2242-1 du code du travail et rappelés ci-après :


  • BLOC 1 – La rémunération, le temps de travail et le partage de la valeur ajoutée dans l’entreprise (article L2242-5 du code du travail)


  • Salaires effectifs,
  • Durée effective et organisation du temps de travail dont le temps partiel
  • Intéressement, participation et épargne salariale
  • Le suivi des actions mises en place en vue de réduire les écarts de rémunérations, le cas échéant

Les éléments négociés sont traités sous le Titre I


  • BLOC 2 – L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et la qualité de vie au travail (article L2242-8 du code du travail)

  • Articulation entre la vie personnelle et la vie professionnelle pour les salariés
  • Objectifs et mesures permettant d’atteindre l’égalité professionnelle hommes/femmes
  • Mesures permettant de lutter contre toute discrimination en matière de recrutement, d'emploi et d'accès à la formation professionnelle
  • Handicap, insertion professionnelle et maintien dans l’emploi
  • Protection sociale complémentaire des salariés (prévoyance et complémentaire santé)
  • Pénibilité
  • L’exercice du droit d’expression collective
  • Le droit à la déconnexion

Les éléments négociés sont traités sous le Titre II

L’ouverture des négociations est intervenue le 8 janvier 2019, des réunions de négociations ont eu lieu les : 21/01/2019, 14/02/2019, 01/03/2019, 06/03/2019, 25/03/2019, 26/03/2019. A l’issue de ces négociations obligatoires, il a été convenu ce qui suit :


CHAMP D’APPLICATION DE L’ACCORD


Le présent accord s’applique à l’ensemble des collaborateurs présents dans les effectifs de l’entreprise WEBHELP COMPIEGNE et entrera en vigueur au 1er jour du mois suivant sa signature soit le 1er avril 2019.




TITRE I - LA REMUNERATION, LE TEMPS DE TRAVAIL ET LE PARTAGE DE LA

VALEUR AJOUTEE DANS L’ENTREPRISE


Dans le cadre de ce « bloc 1 », les thèmes légaux ont été étudiés au cours des différentes réunions de NAO.
Ces thèmes ont été systématiquement recensés dans les présentations et comptes-rendus de réunions.

  • Les rémunérations


  • Augmentations 2019

A l’exception des augmentations de salaire liées à toute revalorisation :
  • Du SMIC
  • De la modification de la grille des rémunérations conventionnelles qui résulterait de négociations abouties par avenant d’extension paru au Journal Officiel, la rendant applicable en entreprise
Il a été convenu qu’aucune augmentation généralisée des salaires ne serait appliquée.


  • Primes mensuelles et trimestrielles des conseillers clients et des superviseurs


Il a été convenu entre les parties signataires des règles suivantes s’agissant des primes des Conseillers Client et des Superviseurs :

1.2.1 Primes sur objectifs des Conseillers client
Il est nécessaire de justifier d’une ancienneté de trois mois révolus sur le poste de conseiller client pour bénéficier de l’attribution de cette prime.
Ce critère pourra toutefois être réduit à deux mois révolus si le salarié a déjà atteint les objectifs du projet, au-delà de la courbe de montée en compétences.
Le mode de calcul de la prime sur objectifs reste défini par les payplans mensuels de chaque projet.


1.2.2 Prime sur objectifs des Superviseurs et Superviseurs seniors
Les superviseurs et superviseurs seniors bénéficient de primes d’objectifs définies comme suit :
  • Une prime mensuelle sur objectifs dits « Quantitatif » d’un montant cible de 150€ par mois à objectifs atteints ;

  • Une prime trimestrielle sur la base d’une évaluation « Qualitative » réalisée sous iris sur une grille prédéfinie par fonction d’un montant cible de 150€ par trimestre à objectifs atteints.


Les salariés qui bénéficient depuis 2015 de la prime trimestrielle ci-dessus, disposent d’un bonus supplémentaire de 50 € portant le montant cible de cette prime à 200 € pour ces salariés-là.

Le process des tests métier et les conditions d’ancienneté fixées dans les précédents accords NAO pour l’obtention de ce bonus n’est pas reconduit pour l’année 2019.


  • Changements de coefficient


1.3.1 Selon la fonction

Les parties signataires ont souhaité valoriser la fonction « Superviseur » ; ainsi, les superviseurs, titularisés à leur poste depuis au moins 3 ans au 31 mars 2019, bénéficieront du statut agent de maitrise- Niveau IV – Coefficient 200.
Cette disposition est applicable une seule fois au 1er avril 2019.

1.3.2 Selon l’ancienneté

Il a été convenu par les parties signataires de valoriser également la fidélité des collaborateurs en procédant au passage du coefficient :
- 140 à 150, les collaborateurs ayant 3 ans d’ancienneté et plus au 31 mars 2019
- 150 à 160, les collaborateurs ayant 4 ans d’ancienneté et plus au 31 mars 2019
- 160 à 170, les collaborateurs ayant 7 ans d’ancienneté et plus au 31 mars 2019
Ces changements de coefficient à l’ancienneté ne sont pas cumulatifs.
Cette disposition est applicable une seule fois au 1er avril 2019.


2° La durée effective et organisation du temps de travail dont le temps partiel


2.1 La durée effective du travail et son organisation


L’accord relatif à l’aménagement du temps de travail signé le 6 janvier 2013, entré en vigueur à compter du 1er juin 2013 pour une durée de 3 ans est parvenu à son terme le 31 mai 2016.

Cet accord a été prorogé dans son application jusqu’au 30 juin 2016 le temps de finaliser le processus de renégociation.

Ce processus ayant abouti à la signature d’un PV de désaccord le 16 septembre 2016, les parties au présent accord, conscientes de l’importance du levier de l’annualisation du temps de travail dans l’organisation des activités de production, ont convenu de réengager des négociations sur l’aménagement du temps de travail au cours de l’année 2019.


2.2 Les conditions de travail


Il est prévu de mettre en place ou poursuivre plusieurs actions sur l’année 2019 :
  • Poursuite des études de poste par la médecine du travail et ergonome.
  • Des plaquettes de sensibilisation sur les gestes et postures pour l’ensemble des collaborateurs.
  • La nomination au sein de l’entreprise et du CSE de trois référents sur les sujets relatifs au harcèlement
  • Une formation afin de reconnaitre, prévenir et traiter le harcèlement en entreprise


Ces différentes actions sont reprises dans la politique sociale présentée aux élus.


3° L’Epargne salariale


3.1. Intéressement


Une négociation portant sur la mise en place de l’intéressement pour WEBHELP COMPIEGNE a été ouverte en juin 2017 et a abouti à la signature d’un accord le 30 juin 2017.
Les parties ont convenu de réengager des négociations avant juin 2019 afin de conclure un avenant à cet accord d’intéressement. L’objectif étant de définir de nouveaux critères basés sur des indicateurs de performance notamment et définir des périmètres d’application spécifiques à certains projets.

TITRE II – L’EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET

LES HOMMES ET LA QUALITE DE VIE AU TRAVAIL


Dans le cadre de ce « bloc 2 », les thèmes légaux ont été étudiés au cours des différentes réunions de NAO. Ces thèmes ont été systématiquement recensés dans les présentations et comptes-rendus de réunions.

La politique QVT de WEBHELP COMPIEGNE repose sur axes stratégiques.

1 - S’inscrire dans une démarche de prévention

  • Prévention primaire 


WEBHELP COMPIEGNE a recensé les actions menées de manière régulière, à savoir :

  • L’infirmière du site, intégrée au service des ressources humaines, assure un strict suivi des visites médicales (visite d’embauche, de reprise, de suivi …)

  • Le document unique d’évaluation et de prévention des risques « DUEPR » a été élaboré en collaboration avec le médecin du travail et les membres du CHSCT. Il est tenu régulièrement à jour selon l’évolution des risques identifiés.

  • Affichages et distribution de leaflets tels qu’un guide de la santé, un flyer RQTH
  • Sensibilisations au travail sur écran et de distributions de flyers délivrés par la médecine du travail
  • Sensibilisation aux troubles musculaux squelettiques (TMS)
  • Formation ergonomie au poste de travail
  • Actions de formation auprès des salariés sur le harcèlement moral et sexuel, sur la non-discrimination et sur le développement durable par voix d’e-learning durant l’intégration
  • d’actions de formation en en e-learning sur le harcèlement et auprès des superviseurs sur le « management des hommes » dans les parcours prise de poste (priorité aux juniors)
  • de la formation des référents harcèlement
  • de la formation des SST « recyclage Sauveteur Secouriste du Travail»
  • de formation de l’infirmière de site à l’animation des formations SST
  • de la formation guide file serre file
  • d’exercice(s) d’évacuation

Dans la continuité des actions déjà menées les années précédentes, WEBHELP COMPIEGNE s’engage à renforcer les mesures de prévention sur l’environnement de travail en partenariat avec les services de médecine du travail notamment sur les actions suivantes :

  • mesures audiométriques pour s’assurer du niveau sonore sur les plateaux
  • mesures de température ambiante
  • mesures de luminosité

  • Culture de la prévention : actions de sensibilisation


WEBHELP COMPIEGNE entend continuer à mener des actions d’information, de formation et de prévention auprès de ses collaborateurs dans la lignée des actions menées les années précédentes :

  • Permanences d’un assistant social

  • Permanences d’un psychologue du travail
  • le déploiement du

    process de gestion des retours après absences de longue durée sous la forme d’un comité de maintien à l’emploi.


  • La création de

    supports d’information des collaborateurs afin de renforcer la sensibilisation des salariés sur les règles spécifiques de paie et relatives au maintien de salaire en cas d’absence justifiée (décalage de paie sur la déduction d’absence, fourniture d’un relevé d’indemnités journalières indispensable au maintien de salaire, règles relatives à la prévoyance etc…).


  • La présence sur site d’une infirmière appartenant au personnel de l’entreprise permet d’envisager des actions de prévention ainsi que des actions correctives rapides en cas de problème identifié sur un plateau par exemple.

  • En complément de ces mesures et afin de gagner en efficacité dans le suivi médical de ses collaborateurs, WEBHELP COMPIEGNE étudie avec le SMTVO ou autre organisme identifié, la possibilité de prendre en charge une partie des visites médicales périodiques sous forme d’entretiens infirmiers réalisés sur site.

WEBHELP COMPIEGNE veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte des évolutions technologiques et environnementales.


  • Management


Les managers sont impliqués dans toutes les phases de la qualité de vie au travail.

A cet effet, WEBHELP COMPIEGNE dispense des actions de formation en e-learning sur le harcèlement et auprès des superviseurs sur le « management des hommes » dans les parcours prise de poste (priorité aux juniors).

Poursuite du déploiement du parcours de formation, crée en partenariat avec l’organisme de formation PROMEO, et mis en œuvre depuis T4 2017 à destination de l’ensemble des superviseurs en poste afin de renforcer leur positionnement managérial.




  • Protection sociale complémentaire des salariés : prévoyance et complémentaire santé


Les parties conviennent que la société va prendre en charge 60% du montant de la cotisation en Isolé comme en Famille (ce 2ème régime étant obligatoire pour les salariés concernés) pour le tarif de base.
Il restera donc 40% sur le tarif de base ainsi que la totalité de la part optionnelle, à la charge du salarié.

Ce taux de contribution de l’employeur à 60% est reconduit pour la période du présent accord.

Par ailleurs, la possibilité d’une surcomplémentaire est également reconduite. En effet, WEBHELP COMPIEGNE a souscrit une sur-complémentaire « GS Hospi » facultative qui vient en plus du contrat complémentaire de santé collectif aligné sur les garanties du « contrat responsable ». Cette sur-complémentaire permet de maintenir un niveau de remboursement optimal sur les honoraires (généralistes, spécialistes et hospitaliers).


  • - Offrir de bonnes conditions de travail

  • Matériel, prestations


Il est convenu entre les parties que la société va continuer à faire appel à différents prestataires sur 2019, pour :

  • Des interventions de massage, osthéopathie, nutrition, d’esthétisme
  • La présence de foods trucks en solution de restauration de proximité (tarifs négociés)
  • Des distributions de fruits frais chaque semaine
  • Des animations à thème (crêpes, repas de Noel, barbecue etc ….)
  • Des portes ouvertes aux familles des salariés
  • L’accueil de stagiaires avec priorité aux enfants ou proches des salariés
  • Le conseil sur l’ergonomie des postes de travail et la métrologie (bruit, température, luminosité)
  • L’adaptation des postes de travail sur recommandation du médecin du travail et pour le personnel reconnu travailleur handicapé
  • Atelier de sensibilisations diverses : TMS sur prescription du médecin du travail (alternative à la restriction d’aptitude), postures, alimentation, sommeil, addictions, hypertension artérielle
  • Des interventions de spécialistes santé via les acteurs de la complémentaire santé


Au cours de l’année 2019, la direction étudiera la possibilité de remplacer des prestations de services aux salariés qui seraient peu utilisées par une prestation de téléconseil (coaching sportif, nutrition etc….) proposée par la société Direct Medica ayant intégré le Groupe WEBHELP en juin 2017.

La décision sera prise conjointement avec les membres du CSE.

2.2.1 Limite de planification à 7h / jour pour les femmes enceintes
Les femmes enceintes en faisant la demande par courrier remis au service ressources humaines peuvent bénéficier d’une

limitation à 7 heures de travail planifié par jour.

2.2.2 Limite de planification à 7h / jour pour les salariés reconnus travailleurs handicapés (RQTH)
Les salariés reconnus travailleurs handicapés en faisant la demande par courrier remis au service ressources humaines peuvent bénéficier d’une

limitation à 7 heures de travail planifié par jour.

2.2.3 Temps de pause supplémentaire de 5min / jour pour les salariés reconnus travailleurs handicapés (RQTH)
Les salariés reconnus travailleurs handicapés bénéficient d’un crédit de

temps de pause de 5min supplémentaires par jour par rapport au temps de pause prévu par la Convention collective des prestataires de service à compter de la mise en œuvre de cet accord.


  • Le droit à la déconnexion


Les parties conviennent d’un accord relatif au droit à la déconnexion, applicable dès 2019 et annexé au présent accord.
Cet accord définit :

  • Les modalités d’exercice par le salarié de son droit à déconnexion
  • La mise en place de dispositifs de régulation des outils numériques afin d’assurer le respect des temps de repos et de congé et de la vie familiale et personnelle.
  • Elle prévoit également des actions de formation et de sensibilisation à un usage raisonnable des outils numériques, à destination des salariés et du personnel d’encadrement et de direction

  • Congés supplémentaires


2.4.1 Congé pour Enfant Malade
D’un commun accord, la Direction et les Organisations Syndicales ont décidé de ne plus maintenir la journée de congé supplémentaire octroyée en cas d’enfant malade,
Le nombre de jours d’absence autorisée pour enfant malade est ainsi porté à

7 jours ouvrés par an, consécutifs ou non en application de la convention collective.

Il a également été convenu entre les parties de modifier les dispositions en matière de délai de carence prévu par la convention collective.
Ainsi, il est ici précisé que le paiement interviendra du 1er au 2e jour, puis une carence sera appliquée pour le 3e, 4e et le 5e jour enfant malade, et enfin que la rémunération sera de nouveau maintenue à compter du 6e jour d’absence jusqu’au 7ème jour.
Tableau récapitulatif :
Nombre de jours d'absence pour enfant malade(consécutifs ou non, sur l'année civile, quel que soit le nombre d'enfants à charge)
1er jour
2e jour
3e jour
4e jour
5e jour
6e jour
7e jour
Maintien ou suspension de la rémunération

Maintien

Maintien

Suspension(carence)

Suspension(carence)
Suspension(carence)

Maintien

Maintien


Il a été convenu entre les parties que les collaborateurs

pourront fractionner par ½ journées le 1er et le 2e jour maintenus afin de réduire l’absentéisme pour ce motif et de privilégier le retour au poste en cours de journée.


2.4.2 Prise en compte des situations parentales exceptionnelles liées à la garde d’enfant(s)
Les parties signataires à l’accord ont pu observer que certaines absences étaient le fait de situations exceptionnelles qui imposaient aux parents de rester à domicile pour garder leur(s) enfant(s), ne pouvaient pas toujours être justifiées. (Grève des médecins traitants, fermeture non prévue des crèches & écoles, contexte individuel particulier, etc…)
A titre expérimental pour l’année 2019, il est offert au collaborateur la possibilité de poser un congé payé « a posteriori » pour ne pas impacter sa rémunération en cas d’absence exceptionnelle liée à la garde de son enfant de moins de 13 ans, notamment lorsqu’elle n’a pas pu être justifiée par les moyens habituels.
Cette pratique, tout à fait exceptionnelle, peut être envisagée à l’initiative du salarié ou de son chef de projet. Elle fera l’objet d’un formalisme particulier à travers la transmission au service RH d’un formulaire dédié, préalablement validé et signé par le collaborateur et son responsable de service.
Il est précisé que la validation en dernier ressort est à discrétion exclusive du chef de projet ou du responsable de service, qui aura la possibilité d’accepter ou de refuser cette demande sans en justifier les raisons.
Il sera notamment tenu compte du caractère exceptionnel de la demande, de l’exemplarité du collaborateur durant son parcours dans l’entreprise, ainsi que l’avis éventuel de la direction.
Elle ne concerne que les salariés ayant préalablement déclarés des enfants à charge auprès du service des ressources humaines, et sera limitée à trois par an. Après validation, le salarié devra poser un congé payé par le biais de l’outil IRIS, qui suivra à nouveau le processus de validation classique.
Enfin, il est convenu que cette mesure reste expérimentale et pourra être abandonnée si des dérives majeures sont constatées.

2.4.3 Autorisation d’absence justifiée et régularisation d’1CP en cas d’hospitalisation du conjoint
Il a été convenu entre les parties de permettre aux salariés de bénéficier de la qualification

d’absence autorisée justifiée en cas d’hospitalisation du (de la) conjoint(e) (PACS et mariage uniquement).

Cette qualification doit faire l’objet d’une présentation de justificatif médical.
Par ailleurs, le salarié aura la possibilité de

régulariser à hauteur d’1 congé payé par an, sous réserve de disposer du solde nécessaire, toute absence sur ce motif.

Afin de pouvoir évaluer le volume d’absence sur ce motif, un suivi spécifique sera réalisé par le service RH.
2.4.4 Mesure pour les femmes enceintes – capital temps
Comme spécifié à l’article 4.7.4 de l’accord sur égalité professionnelle entre les hommes et les femmes signé le 23 février 2017 et en application des dispositions prévues dans l’accord national de la convention collective applicable à la société du 28 mai 2009, les femmes enceintes bénéficient à partir du 5ème mois de grossesse d’un capital temps de 3 jours.
Il a été convenu entre les parties à la présente négociation d’un capital temps pour l’année 2019 de

4 jours (soit +1 jour par rapport au capital temps conventionnel).

Les modalités de mise en œuvre de ce capital temps sont spécifiées dans l’accord précité et font l’objet d’un formulaire spécifique de demande remis à la salariée lors de sa déclaration de grossesse auprès du service des ressources humaines. Celui-ci sera mis à jour après signature du présent accord.
2.4.5 Autorisation d’absence rémunérée pour examens médicaux pour les salariés reconnus travailleurs handicapés (RQTH)
Il a été convenu que les salariés reconnus travailleurs handicapés et ayant valablement transmis leur déclaration RQTH auprès du service des ressources humaines, bénéficieront pour l’année 2019 de

6 demi-journées supplémentaires rémunérées, afin qu’ils puissent se rendre à des examens médicaux.

La demande d’autorisation d’absence devra être formulée avec un minimum de 8 jours de délai de prévenance, dans la mesure du possible, et justifier qu’il s’agisse bien d’un rendez-vous médical. Un justificatif du rendez-vous devra être fourni à l’issue de celui-ci pour maintien de la rémunération.


  • Contribution sociale exceptionnelle au Comité d’Entreprise


Il est convenu entre les parties, du versement d’une contribution sociale exceptionnelle de

257 000 € au CSE. Cette contribution 2019 vient en sus du budget des œuvres sociales, sans y être intégrée pour l’avenir.




3 – Anticiper et gérer les risques psychosociaux


Outre les actions menées pour répondre à des problématiques spécifiques à un projet, différentes démarches seront menées sur 2019, à savoir :
  • formations dispensées par la WEBHELP UNIVERSITY sur la gestion des appels conflictuels et la gestion du stress,
  • prévention sur le sommeil : mise en place de salles zen et d’espaces détente (extension)
  • intervention d’un ostéopathe et d’une masseuse esthéticienne
  • permanence d’une assistante sociale et d’une psychologue du travail sur demande

4 – Anticiper la désinsertion professionnelle et favoriser le maintien dans l’emploi

WEBHELP COMPIEGNE confirme son engagement de respect de ces principes réglementaires, en veillant notamment à ce que tout salarié, tout candidat à un emploi, à un stage ou à une période de formation en entreprise soit protégé contre les discriminations au travail.
En tant qu’entreprise de + de 300 salariés, Webhelp Compiègne forme à la non-discrimination à l'embauche au moins une fois tous les 5 ans, les employés chargés des missions de recrutement.
WEBHELP COMPIEGNE s’attache à utiliser des méthodes d’évaluation des candidats transparentes et pertinentes au regard de la finalité poursuivie.
Le principe de non-discrimination dans la procédure de recrutement est étendu aux personnes (dites lanceurs d'alerte) qui prennent le risque de dénoncer certains faits graves dont ils ont eu connaissance dans l'exercice de leurs fonctions à leur employeur ou à des autorités administratives ou judiciaires ou des tiers.
WELBHELP COMPIEGNE garantit qu’aucun collaborateur n’ayant pas suivi les e-learnings afférents à la non-discrimination et au Code de conduite de l’entreprise n’est pas habilité à intervenir dans le processus de recrutement.
Outre les points qui sont analysés ci-après, WEBHELP COMPIEGNE a décidé de mener également des actions pour accompagner plus étroitement certaines catégories du personnel, notamment les collaborateurs absents de longue durée ou les seniors.
Ces dispositifs ont été négociés dans le cadre de l’accord dit « Bloc 3 » sur la gestion prévisionnelle des emplois et le contrat de génération signé en mai 2017.


  • Insertion professionnelle et maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés


L’entreprise poursuit sa démarche au regard de l’intégration des travailleurs handicapés et à leur maintien dans l’emploi. A cet effet, Une Convention Handicap a été signée.

  • Conditions d'accès à l'emploi, à la formation et à la promotion professionnelle
WEBHELP COMPIEGNE s’inscrit dans une politique de recrutement, de formation et de promotion professionnelle égalitaire en intégrant, formant et promouvant des travailleurs handicapés sur toutes les fonctions en recherchant toutes les adaptations nécessaires au regard du handicap de la personne.
WEBHELP COMPIEGNE déploie également tous ses efforts pour favoriser l’intégration des personnes en situation de handicap avec l’ensemble de ses partenaires de l’emploi : Pôle Emploi, CAP Emploi et agences de l’emploi en travail temporaire.
A ce titre une nouvelle campagne de recrutement de contrats de professionnalisation en vue de l’obtention du titre professionnel Conseiller en relation client à distance (CRCD) va être menée en 2019 sur une population cible de travailleurs handicapés.


  • Conditions de travail

L’étude de toute demande d’aménagement horaire et/ou de poste est maintenue en lien avec les services de médecine du travail et tout organisme spécialisée au regard du handicap concerné, le cas échéant.

Des

mesures relatives à la planification des salariés reconnus travailleurs handicapés ont été actées pour l’année 2019 :Cf article 2.2.3, 2.2.4, 2.4.5 ci-dessus



  • Entretien annuel travailleur handicapé

Il a été convenu dans le cadre de la négociation de la mise en place en 2019 d'un

entretien annuel travailleur handicapé spécifique pour les collaborateurs bénéficiant de cette reconnaissance, assuré par un correspondant RH (membre de l’équipe RH ou RRH) sur la base d'une trame d'entretien présentée au préalable en CSE.


Un bilan sera réalisé et analysé avec le CSE pour décider des actions à mener une fois le 1er recensement des besoins effectué puis régulièrement.
  • Actions de sensibilisation de l'ensemble du personnel au handicap
La Société va maintenir au cours de l’année 2019 son action de sensibilisation sur le handicap au travail notamment grâce à l’appui du service de santé au travail (infirmière et médecin du travail) et à des actions de communication et de sensibilisation (journées du Handicap, affichages, articles dans lettre interne mensuelle…).

L’ensemble des managers du site a été formé à la gestion du handicap par l’organisme THOMPOUSS’. Ces formations se poursuivront en 2019.


  • Les entretiens de développement professionnel


Les parties conviennent que les salariés qui remplissent les conditions, bénéficieront sur 2019 d’un:
  • Entretien de performance permet de déterminer l’atteinte des objectifs de ses collaborateurs en :
  • Evaluant l’activité du collaborateur sur une période donnée
  • Fixant ses objectifs sur une période future
  • Calculant et communiquant sa prime d’objectif
  • Entretien professionnel permet à chaque manager d’avoir un moment privilégié avec chacun de ses collaborateurs pour :
  • Identifier leurs attentes et besoins et explorer ainsi leurs possibilités d’évolution
  • Proposer des formations adaptées pour permettre une montée en compétence
  • Echanger sur leur avenir professionnel
  • Entretien de compétences permet à chaque manager d’échanger avec ses collaborateurs (à l’exception des conseillers client pour la campagne 2019) :
  • Pour identifier le niveau de compétences acquis par chacun d’eux
  • Pour mettre en évidence les collaborateurs ayant des compétences supérieures à celles attendues pour leur poste actuel

  • Des process internes


La société s’engage dans une politique de montée en compétences de ses collaborateurs en vue de :
  • partager leur expérience et leur expertise
  • leur faire bénéficier d’un parcours de formation adapté

Pour se faire, WEBHELP COMPIEGNE utilise différents outils, notamment :

  • Les Assessments Center « centres d’évaluation » déployés pour les fonctions de Superviseur – Chef de Projet et Formateur.

  • La Talent School permettant aux collaborateurs éligibles d’être préparés au passage en Assessment Center par le suivi d’un parcours d’accompagnement préalable

  • Talent Management qui s’adresse aux Superviseurs, Superviseurs Senior, Coach Performance, Chefs de projet, Responsable d’Activités, Directeur de production, responsable/directeur de site et aux fonctions support.

  • Valorisation des parcours professionnels des élus et des titulaires d’un mandat syndical


Les parties conviennent d’ouvrir durant l’année 2019 une négociation sur un accord CSE qui abordera notamment le parcours des élus et titulaires de mandat.

TITRE III – MISE EN ŒUVRE DE L’ACCORD

3.1. Durée et application de l’accord

Le présent accord est conclu pour une durée déterminée d’un an, soit du 1er avril 2019 au 31 mars 2020, date à laquelle il cessera automatiquement de produire ses effets.

3.2. Dépôt et publicité de l’accord


Le présent accord sera déposé sur la plateforme électronique dédiée et sera envoyé au greffe du conseil des prud’hommes concerné.

Par ailleurs, un exemplaire du présent accord sera remis à chaque organisation syndicale signataire selon les dispositions prévues à l’article L2231-5 du code du travail, sera mis en ligne sur l’intranet de la Société et porté par voie d’affichage.

Fait à La Croix St Ouen,
Le 28 mars 2019, en 7 exemplaires.

Pour la Société Webhelp, Le Directeur du Site

Pour le Syndicat CGT, la déléguée syndicale
La déléguée syndicale

Pour le Syndicat CFDT, le délégué syndical

Pour le Syndicat Sud, la déléguée syndicale