Accords d'entreprise

Accord d'entreprise AIYO GROUP

Accord relatif à l'égalité professionnelle et salariale entre les hommes et les femmes

Application de l'accord
Début : 01/12/2020
Fin : 01/01/2999

2 accords de la société AIYO GROUP

Le 03/12/2020



ACCORD PORTANT SUR L'EGALITE PROFESSIONNELLE ET SALARIALE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES
Entre les soussignés :
L’Entreprise AIYO Group
Dont le siège social est à 15 rue Rouget de Lisle l’Amiral, 92 130 ISSY LES MOULINEAUX,
enregistrée sous le n° de SIRET 821 657 376 00017

Représentée par Messieurs xxx en leur qualité de Directeur Général

dénommée ci-dessous «L'entreprise»,
d'une part,
Et,
Le Comité Social Economique ayant voté à la majorité de ses membres,
représenté par xxx, titulaire.

Selon le procès-verbal de la séance du 26 novembre 2020 annexé au présent avenant.
d'autre part,
Il a été conclu ce qui suit
PREAMBULE :
Le présent accord s'inscrit dans le cadre des dispositions légales prévues notamment par :
  • La loi du 23 mars n°2006 -340 2006 relative à l’égalité salariale entre les hommes et les femmes,
  • L’Accord national du 24 avril 2008 relatif à l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes de la Convention Collective Nationale du 15 décembre 1987 des bureaux d'études techniques, des cabinets d'ingénieurs-conseils et des sociétés de conseils,
  • Le décret n°201 1-8 2 2 du 7 juillet 2011 précisant les modalités d'application des dispositions législatives,
  • Le décret n°2012-1408 du 18 décembre 2012 relatif à la mise en œuvre des obligations des entreprises pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes,
  • La loi n°2014-873 du 4 aout 2014 « pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes », portant notamment sur la réforme du congé parental,
  • L'accord du 27 octobre 2014 relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes de la Convention Collective Nationale du 15 décembre 1987 des bureaux d'études techniques, des cabinets d'ingénieurs-conseils et des sociétés de conseils.

La Direction réaffirme dans le présent préambule sa volonté de garantir l’égalité de traitement entre les femmes et les hommes et de combattre les préjugés et les différences de traitement basées sur le sexe,

Elle entend également sensibiliser l'ensemble des acteurs de l'entreprise aux principes de non-discrimination et d’égalités des chances entre les hommes et les femmes, à toutes les étapes de la vie Professionnelle.
Dans ce cadre, au regard des éléments de diagnostic fournis, les parties conviennent de mettre en place des actions concrètes afin de :
améliorer l'égalité professionnelle dans le recrutement,
garantir l'égalité salariale femmes-hommes,
développer des actions en faveur d'un meilleur équilibre vie professionnelle - vie personnelle et familiale.

Toute action visant à corriger les disparités de traitement suppose une connaissance précise et factuelle des différentes situations de l'entreprise.

A cet effet, un bilan spécifique sur la situation comparée des femmes et des hommes sera réalisé chaque année.

I Embauche et recrutement
  • ARTICLE 1 - Agir pour un recrutement non discriminant

  • Les fiches de poste et les offres d’emploi seront révisées en utilisant de façon systématique le féminin et le masculin dans les intitulés de postes et seront centrées sur les besoins strictement requis par la tenue de ces postes de travail.
  • Les équipes de recrutement sont mixtes et bénéficieront obligatoirement d’une formation à la non-discrimination, ainsi que les éventuels prestataires externes du recrutement, conformément à l’article L1131-2, de la loi du 27 janvier 2017.
  • Une notification des droits sera remise lors de chaque entretien d’embauche en rappelant les questions qui ne doivent pas être posées lors de l’entretien et les coordonnées des instances de recours en cas de non-respect (Membre du CSE, Défenseur des droits…).
  • Pour s’assurer que les recrutements n’ont pas de biais discriminants, un registre des candidatures, intégré dans le registre du personnel et mis à la disposition des membres du CSE et de l’inspection du travail, recensera les CV reçus, les entretiens et les recrutements effectués, en précisant le sexe, nom, prénom, lieu de résidence, date et lieu de naissance des candidat.e.s.
  • Afin de favoriser les candidatures du sexe sous-représenté, l’entreprise AIYO s’engage à diversifier les viviers et canaux de recrutement dès le niveau 3ème des collèges (stages d’observation) et à élargir la gamme des diplômes requis, pour toutes les catégories professionnelles. Le recrutement de cadres, notamment, se fera dans les universités, les IUT et dans une gamme plus large de grandes écoles, sur tout le territoire.
Indicateurs de suivi (voir annexe) :
Embauches de l'année : répartition par catégorie professionnelle et par sexe
II Rémunération
ARTICLE 2 - Egalité salariale
Les parties rappellent que le principe d'égalité de rémunération entre les femmes et les hommes pour un même niveau de responsabilité, de compétences, de résultats constitue l'un des fondements de l'égalité professionnelle.
Ainsi, l'entreprise s'engage à garantir un niveau de salaire à l'embauche équivalent entre les femmes et les hommes, fondé uniquement sur le niveau de formation, d'expériences et de compétence requis pour le poste.
ARTICLE 3 - Réduction des écarts de rémunération
L’employeur est tenu d’assurer pour un même travail, ou un travail de valeur égale, l’égalité de rémunération entre les hommes et les femmes : cette obligation interdit toute différenciation de salaire fondée sur le sexe.

De façon globale, les rémunérations entre hommes et femmes sont plutôt équilibrées dans la société AIYO Group. L’équité salariale tout au long de la carrière est un fondement essentiel de l’égalité professionnelle. L’appréciation individuelle des salariés est fondée sur le travail accompli, sans particularisme entre les hommes et les femmes.

L’entreprise s’engage à examiner les niveaux de salaire, et si nécessaire, à prendre des mesures d’ajustement.

Indicateur de suivi :

  • Comparatif des rémunérations par sexe.
III Equilibre activité professionnelle - responsabilité familiale
ARTICLE 4 –

Equilibre activité professionnelle et vie privée.

Les parties s'engagent à aider les salariés à concilier au mieux leur vie professionnelle et leur vie personnelle et familiale.
Afin de sensibiliser le management, un message spécifique pourra être adressé chaque début d'année civile à l'ensemble du personnel pour rappeler l'importance de l'équilibre vie professionnelle/vie personnelle et familiale pour la santé au travail et la motivation de tous.
ARTICLE 5 - Réunion et déplacements professionnels
L'entreprise veille à prendre en considération les contraintes de la vie personnelle et familiale dans l'organisation des réunions et déplacements professionnels. Ainsi, les réunions doivent être planifiées pendant les horaires habituels de travail. Les réunions tardives ou matinales doivent être évitées au maximum ou, en tout état de cause, planifiées longtemps à l'avance.
iV Suivi de l'accord
ARTICLE 6 - Durée d'application
Le présent accord s'applique à compter du 03 décembre 2020 et pour une durée de 3 années de date à date.
Au terme de cette période de 3 ans, les parties établiront un bilan général des actions et des progrès réalisés.
ARTICLE 7 - Suivi et rendez-vous
Pour la mise en œuvre du présent accord, il est prévu une réunion annuelle pour analyser les mesures et avancées.
Par ailleurs, en cas d'évolution législative ou conventionnelle susceptible de remettre en cause tout ou partie des dispositions du présent accord, les parties signataires conviennent de se réunir à nouveau, dans un délai de 3 mois après la publication de ces textes, afin d'adapter lesdites dispositions.
ARTICLE 8 - Révision
Pendant sa durée d'application, le présent accord peut être révisé. Conformément à l'article L 2261-7 du Code du travail, sont habilitées à engager la procédure de révision du présent accord :
Jusqu'à la fin du cycle électoral au cours duquel le présent accord a été conclu (soit jusqu'au 16/06/2023), une ou plusieurs organisations syndicales de salariés représentatives dans le champ d'application du présent accord, qu'elles soient signataires ou adhérentes de cet accord, ainsi que la direction de la société AIYO Group.
A l'issue de cette période, une ou plusieurs organisations représentatives de salariés dans le champ d'application du présent accord, ainsi que la direction de la société AIYO Group.
ARTICLE 9 - Renouvellement
Les parties signataires se réuniront en vue de l'éventuel renouvellement de l'accord au moins un mois avant le terme du présent accord. A défaut de renouvellement, l'accord arrivé à expiration cessera de produire ses effets, en application de l'article L 2222-4 du Code du travail.
ARTICLE 10 - Dépôt
Le présent accord ainsi que les pièces accompagnant le dépôt sont déposés sur la plateforme de téléprocédure du ministère du travail ainsi qu’auprès du greffe du conseil des prud’hommes.
Fait à Issy les Moulineaux, le 03 décembre 2020,
en 2 exemplaires,



Pour l’entreprise
xxx
Directeur Général

























Pour le Personnel
xxx
Secrétaire du Comité social économique
ANNEXES
Situation comparée des femmes et des hommes dans l'entreprise -
Annee 2020
1. Conditions générales d'emploi


Effectif global par type de contrat et par sexe

Effectif global
Nombre de femmes
Nombre d'hommes
% de femmes
% d'hommes
CDI
57
19
38
33.33 %
66.66%


Effectif en CDI par sexe et par catégorie professionnelle
Catégories
Femmes
Hommes
Femmes
Hommes

Nombre
%
Nombre
%
% par catégorie par rapport au total femmes
% par catégorie par rapport au total hommes
Cadres
19
33.33
38
66.66
100%
100%


Age par sexe et par catégorie professionnelle
Catégories
Moins de 30 ans
Entre 30 et 40 ans
Entre 40 et 50 ans
Plus de 50 ans

F
H
F
H
F
H
F
H
Cadres
5
12
6
11
8
11
0
4









2- Données sur les embauches

Embauches par type de contrat, par sexe et par catégorie professionnelle
Catégories
Femmes
Hommes
Total

Nombre d'embauches (CDI et CDD, y compris intérim, apprentissage, contrat de professionnalisation ...)
Dont nombre de CDD, y compris intérim, apprentissage, contrat de professionnalisation ...
Nombre d'embauches (CDI et CDD, y compris intérim, apprentissage, contrat de professionnalisation ...)
Dont nombre de CDD, y compris intérim, apprentissage, contrat de professionnalisation ...

Cadres
7
0
11
0
18

3 - Rémunération


Eventail des rémunérations par sexe et par catégorie professionnelle (hors travail à temps partiel)
Catégories
Tranche de salaire
Femmes
Hommes

Entre 3 000 et 3 499 euros
3
1

Entre 3 500 et 4 000 euros
6
12

Entre 4 000 et 4 500 euros
3
7

Entre 4 500 et 4 999 euros
2
5


> 5 000 euros
5
13
Total

19
38










Rémunérations par coefficients
Coefficients
Femmes
Salaire moyen mensuel
Hommes
Salaire moyen mensuel

95

3 462 €

105
3 240 €
3 291 €

115
3 310 €
3 753 €

130
4 200 €
3 920 €

150
4 352 €
4 582 €

170
5 417 €
5 819 €

210

6 528 €




4- Articulation entre activité professionnelle et responsabilité familiale



Existence d'un complément de salaire versé par l'employeur
Congé de maternité
Oui si + 1an d’ancienneté
Congé de paternité et d'accueil de l'enfant
Oui si + 1an d’ancienneté
Congé d'adoption
Oui si + 1an d’ancienneté