Accords d'entreprise

Accord d'entreprise BOUYGUES BATIMENT NORD-EST

NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES 2019

3 accords de la société BOUYGUES BATIMENT NORD-EST

Le 03/12/2018



Direction Ressources Humaines


NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES 2019

Bouygues Bâtiment Nord Est et Linkcity Nord Est




A l’issue des réunions de négociation des 23 et 29 novembre 2018 entre,

Les sociétés Bouygues Bâtiment Nord-Est et Linkcity Nord-Est constituées en UES, représentées par **, Président et **, Directeur des Ressources Humaines,

d’une part
et

L’organisation syndicale

Force Ouvrière du Groupe Bouygues, représentée par **, Délégué Syndical et **, Délégué Syndical

L’organisation syndicale

Confédération Française des Travailleurs Chrétiens du Groupe Bouygues, représentée par **, Déléguée Syndicale,



d’autre part


Il est convenu ce qui suit en matière de Politique sociale.

Préambule

Un accord de Groupe relatif aux Négociations annuelles obligatoires 2019 a été conclu au sein du périmètre constitué des Sociétés suivantes :
  • Bouygues Bâtiment Centre Sud-Ouest et Linkcity Centre Sud-Ouest
  • Bouygues Bâtiment Nord-Est et Linkcity Nord-Est 
  • Bouygues Bâtiment Grand-Ouest et Linkcity Grand-Ouest
  • Bouygues Bâtiment Sud-Est et Linkcity Sud-Est 

sur les sujets de rémunération collective, de politique sociale, de temps de travail et de partage de la valeur ajoutée en entreprise.



Les parties conviennent de négocier dans le présent accord des mesures relatives à la politique sociale et au temps de travail tenant compte des spécificités de la Société Bouygues Bâtiment Nord-Est et Linkcity Nord-Est et venant en complément de l’accord relatif aux Négociations Annuelles Obligatoires 2019 de Groupe précité.

La Direction a tenu à rappeler lors de la première réunion le contexte général dans lequel se sont tenues les présentes négociations à savoir des niveaux de marge complexes sur plusieurs de nos opérations, une forte concurrence sur nos marchés et un marché du travail qui demeure dynamique.

Ainsi, il est essentiel, pour maintenir une activité profitable et préserver l’emploi, de poursuivre les actions visant à l’amélioration de notre compétitivité.
Le présent accord constitue donc un compromis entre le nécessaire impératif de compétitivité pour l’entreprise et l’indispensable motivation et implication des collaborateurs, sans lesquels la réussite de l’entreprise est impossible.












L’organisation syndicale F.O du Groupe Bouygues demande :

POLITIQUE SOCIALE

Petits déplacements


  • A hauteur des minimas conventionnels pour toutes les filiales ainsi que la valeur du panier compagnon,
  • Panier maitrise à 16€.

Grands déplacements avec retour quotidien

  • 2€ par zone (compagnons, maitrise et cadres)


Grands déplacements avec double résidence


  • Demande de mise en place d’un Pack Mobilité de Grands Déplacements.
Selon exemple mis en place chez BBNE avec une charte et accord global :
  • Questionnaire et feuille de route,
  • Réservations et prise en charge par l’entreprise des 1ères nuitées. Le collaborateur remboursera dès qu’il perçoit ses indemnités de grands déplacements.

  • Passage à deux semaines de ce délai de prévenance dans le cadre de l’application du Pack Mobilité.

  • Respect impératif des délais de prévenance.

  • Création d’une prime d’éloignement pour toutes les catégories de collaborateur. Base 100€ mensuels + 100€ par trimestre en cas de grands déplacements en continuité sur plusieurs mois en double résidence.

Nb de mois consécutifs
Base
Prime trimestre
Total
Sup à 1 mois
100 €

100 €
2 mois < < 3 mois
200 €

200 €
3 mois < < 4 mois
300 €
100 €
400 €
4 mois < < 5 mois
500 €

500 €
5 mois < < 6 mois
600 €

600 €
6 mois < < 7 mois
700 €
100 €
800 €
7 mois < < 8 mois
900 €

900 €
8 mois < < 9 mois
1 000 €

1 000 €
9 mois < < 10 mois
1 100 €
100 €
1 200 €

Définition proposée en GD en continuité sur plusieurs mois en double résidence :
  • En jours calendaires,
  • Affectation sur un ou plusieurs chantiers en double résidence en continue,
  • Période d’affectation « inter-chantier » < 2 semaines n’affectant pas non plus le calcul de la continuité,
  • Extension de ce principe à toutes durées.

  • Dans le cadre des GD avec double résidence, fusion des 3 zones et mise en place d’un montant d’indemnités commun :

Compagnons
Par jour de présence sur chantier
Jour de voyage retour
Voyage détente
Zones 1 / 2 / 3
75 €
16 €
0.30 € / km

ETAM / Cadres
Par jour de présence sur chantier
Jour de voyage retour
Voyage détente
Zones 1 / 2 / 3
83 €
16 €
0.30 € / km*
(*) pour les collaborateurs ne bénéficiant pas de véhicule de service ou de fonction
  • Passage à un voyage détente par semaine, soit 4 A/R mensuels.
  • Mise en place d’une indemnité pour les collaborateurs qui arriveraient le dimanche soir à hauteur d’ ½ indemnité journalière :

Compagnons : ½ x 75€
ETAM / Cadres : ½ x 83€

  • Augmentation à 250€ des prises en charge des semaines de loyers en cas de double résidence. Application à chaque absence (congés / formations ou maladies..) et dès la 1ère journée.
  • Prise en charge totale de la taxe d’habilitation en cas de double résidence.
  • Création d’une indemnité complémentaire journalière de 15€ pour les collaborateurs affectés en déplacement dans les zones à forte pression immobilière.
  • Création d’une grille spécifique nationale de ces zones applicable à l’ensemble des collaborateurs BYEFE.
  • Uniformisation sur l’ensemble de nos filiales du ticket restaurant à hauteur du panier compagnon de l’entité.
  • Revalorisation de l’indemnité kilométrique à 0.55€.
  • Pour les assistantes : nous demandons que les heures effectuées en plus du temps de travail soient pointées de façon automatique en heures reportées.
  • Pour toutes les catégories, une journée complémentaire positionnable sur un CET par mois de présence, en compensation du travail sur des chantiers de RSO dans les quartiers dits sensibles.
  • L’augmentation de l’indemnité de nettoyage des vêtements de travail à 20€.
  • L’extension des 2 jours de congés familiaux payés pour enfant hospitalisé au cas de l’hospitalisation du conjoint.
  • L’extension des 2 jours de congés familiaux payés pour enfant hospitalisé au cas d’enfant malade.
  • La prise en charge totale de la cotisation mutuelle.
  • La revalorisation de la grille des véhicules de fonction pour tenir compte de la régression de ses dernières années.
  • Remboursement des titres de transport à hauteur de 100 % pour tous. Dotation d’un télépéage pour les collaborateurs effectuant plus de 30 000 km / an.
  • Création d’une indemnité kilométrique vélo (IKV) conformément au cadre de la loi de transition énergétique d’août 2015.
  • Congés familiaux d’un jour à étendre en cas de décès des oncles et tantes.
  • CESU HANDICAP revalorisation à 300 €.
  • Mise en place d’une médaille de 35 ans avec une prime de 3 000€ ou la possibilité de faire le voyage !

Temps de travail et 5ème semaine :


  • Vendredi 31 mai 2019 (pont Ascension)
  • Lundi 23 décembre 2019

5ème semaine :


  • Du mardi matin 24 décembre 2019 au jeudi matin du 02 janvier 2020
  • La journée de solidarité offerte par l’entreprise



Partage de la valeur ajoutée :


  • Nous demandons de revoir l’accord d’intéressement pour tous en cas d’un mauvais ROC !
  • Concernant le PEE, pour les salariés n’ayant pas les moyens d’épargner plus de 100€ par mois sur leur PEE, passage de l’abondement à 300 % sur les 600 premiers euros épargnés, puis à 200 % pour les 600 euros suivants.
  • Concernant la participation, non prise en compte dans les résultats de BY CN des provisions exceptionnelles prises par l’entreprise, ce qui permettra d’améliorer ce qui est versé aux salariés.

L’organisation syndicale C.F.T.C du Groupe Bouygues demande :

Déplacements :

  • Une augmentation significative des IK en lien avec l'augmentation du prix des carburants.
  • Un alignement des frais de grands déplacements pour les compagnons sur la grille la plus avantageuse à savoir celle des Etam/ Cadres.
  • Une augmentation des indemnités des grands déplacements avec retour quotidien de 2,2% pour combler la hausse du carburant.
  • Instituer pour l'ensemble des collaborateurs, des primes pour prendre en compte et valoriser les grands déplacements (investissement fort des collaborateurs éloignés de leur domicile principal) :
  • Prime de 50€ supplémentaire en cas de déplacement dès le dimanche soir,
  • Prime de 15€ supplémentaire en cas de déplacement en semaine.
  • Entreprise qui se porte caution pour les logements de collaborateurs en grands déplacements.
 

Véhicules :


  • L’attribution d’un véhicule de fonction dès le grade de principal pour les collaborateurs des services supports se déplaçant régulièrement sur chantier.
  • Véhicule de service de qualité supérieure pour les collaborateurs effectuant beaucoup de déplacements (+ 40 000 km/an).
  • L‘accès sans surcoût à un véhicule familial type monospace pour les collaborateurs ayant au moins 2 enfants
  • La mise en place d’une politique dynamique et l’élargissement de la gamme pour favoriser l’accès aux véhicules hybrides et électriques (service et fonction).
  • Une participation financière (20% plafonné à 350€) à l’achat d’un moyen de transport « propre » (vélo, trottinette…) pour se rendre sur le lieu de travail.

Autres :

  • La possibilité sur demande de versement aménagé du 13ème mois pour les salariés éprouvant des difficultés financières.
  • La simplification des process pour gagner en compétitivité. Laisser la possibilité aux collaborateurs de proposer et mettre en place leurs idées.
  • Permettre aux collaborateurs de travailler sur des chantiers plus proches de chez eux, en améliorant le partage et la transversalité (inter-UO) des affectations chantiers (le staffing des opérations).
  • La mise en place de la subrogation pour les congés de paternité.
  • Le changement des ordinateurs des collaborateurs dans des délais plus courts et la possibilité d'accéder à des tablettes
  • Le plafonnement à 4 samedis travaillés par an
  • Le respect du droit à la déconnexion numérique 
  • Le respect des horaires de réunion (durée, horaires de début et fin conformes aux contraintes des participants)
  • La possibilité laissée aux collaborateurs ne disposant pas encore de droits à congés suffisants ou le souhaitant de pouvoir travailler sur un site ou sur un chantier lors de périodes de congés imposées par l’entreprise
  • 4 jours payés par enfant malade ou hospitalisé
  • Attribution de 1 jour rémunéré par trimestre pour démarches personnelles pour personnes handicapées ou ayant un enfant handicapé.
  • Pas de déplacement à plus de 400Km de voiture dans la même journée
  • L’augmentation de l’attribution de chèques CESU par collaborateur en situation de handicap.
  • Les mêmes services de conciergerie qu'en Ile de France
  • L’augmentation du nombre de places en crèche pour tenir compte de l’harmonie de vie du collaborateur et de sa famille

TEMPS DE TRAVAIL :


  • La 5ème semaine : du mardi 24 décembre 2019 matin au jeudi 2 janvier 2020 au matin.
  • Un JTC placé le lundi 23 décembre 2019.
  • Pas de fermeture systématique de l’entreprise lors des congés d’été
Messieurs **, Président et **, Directeur des Ressources Humaines, après avoir entendu les revendications des organisations syndicales et rappelé les éléments de contexte cités en préambule indiquent que les dispositions suivantes seront mises en œuvre en matière sociale :
  • Indemnités de déplacements

  • Indemnité avec retour quotidien compagnons


La Direction confirme le maintien de grilles de petits déplacements allant au-delà des barèmes conventionnels régionaux pour les collaborateurs affectés sur des chantiers à plus de 50 km de leur domicile et rentrant à leur domicile tous les soirs et accepte d’augmenter les zones 1 et 2 de 0,50€.
La Direction rappelle que cette pratique du retour quotidien au domicile doit se faire dans les limites imposées par le respect des enjeux en matière de santé et de sécurité au travail.

Pour ces collaborateurs, le barème suivant est appliqué :

Distance domicile/chantier (km)

Zone 1

51 à 70 km

Zone 2

71 à 90 km

Zone 3

91 km et +

Indemnités de frais de transport
33,50 €
38,50 €
40,00 €
Indemnité de repas
10.50 €
10.50 €
10.50 €
Total quotidien
44.00 €
49.00 €
50.50 €

La Direction rappelle que les déplacements au-delà de 50 kilomètres avec retour quotidien doivent rester exceptionnels.

Les indemnités s’entendent par jour travaillé du lundi au vendredi inclus. Elles concernent les compagnons affectés sur un chantier situé à plus de 50 kms de leur domicile et rentrant à leur domicile chaque soir (sauf application du barème des petits déplacements pour une distance inférieure à 50 kms, sur la base du trajet le plus rapide ViaMichelin).


  • Référence de calcul :

Elle est le trajet le plus rapide entre la commune du domicile du compagnon et le chantier sur lequel il est affecté, déterminé selon le logiciel ViaMichelin.

1.2 Panier repas


Conformément à l’accord d’harmonisation, le panier repas Compagnons est étalonné à la valeur conventionnelle de la région Nord Pas de Calais, qui est la plus avantageuse. A ce titre, le panier repas sera positionné à hauteur de l’éventuelle revalorisation conventionnelle, définie dans les prochaines semaines.







1.3 Accompagnement grands déplacements


La Direction confirme et systématise le déploiement du dispositif d’accompagnement des collaborateurs en grand déplacement.
Pour rappel, celui-ci consiste à mettre en place une fiche mobilité personnalisée remise à chaque collaborateur en amont de son déplacement ; et à faire réserver par l’entreprise, si le collaborateur le souhaite, la 1ère semaine de location. Cette semaine de réservation est ensuite remboursée par chèque à l’entreprise.
La fiche mobilité précise le nom et les coordonnées d’un contact privilégié au sein de l’entreprise, pour accompagner les collaborateurs au cours de la période de déplacement.

  • Titres restaurant

La valeur globale du Titre Restaurant est de 9,70€.

La Direction s’engage, pour 2019, à continuer à faire bénéficier aux collaborateurs du maximum de la part patronale, à savoir 60 %, autorisé par les URSSAF et dans les limites en valeur absolue (5,43€ pour 2018 – projet de PLFSS 2019 : 5,52€) fixée également par les URSSAF.

La prise en charge actuelle par l’Entreprise atteint donc ces deux limites.

  • Indemnités repas ETAM/Cadres de chantier (ou matériel)

La Direction indique que ce montant ne sera pas revalorisé. Ainsi, pour 2019, l’indemnité repas sera de 14,80 €.
  • Dispositions communes aux grands déplacements ETAM/Cadres/Compagnons

A l'occasion des congés d'une durée minimum de deux semaines consécutives (pointage C ou CB), et une fois par an, le collaborateur peut se faire rembourser sur note de frais tout ou partie de son loyer dans la limite des frais réellement engagés plafonnées à 200 €/semaine de vacances prises avec un maximum de 600€ annuel sur présentation d'une facture pour la période considérée.

Dans la même optique, à l'occasion d'une formation de 5 jours consécutifs, le collaborateur peut se faire rembourser sur note de frais tout ou partie de son loyer dans la limite des frais réellement engagés plafonnés à 200€ et une fois par an. Ces remboursements feront l'objet d'une note de frais spécifique et s'effectueront le mois suivant.
  • Frais de transport en commun ETAM/Cadres


Pour les ETAM et Cadres (hors titulaire d’un véhicule de fonction ou de service ou bénéficiaire d’une indemnité compensatrice de véhicule), il est décidé de maintenir, la prise en charge d’un abonnement à un titre de transport en commun à 80 % sur présentation d’un justificatif.
La Direction rappelle que l’obligation réglementaire s’établit à 50 %.



  • Prime de tutorat

La Direction rappelle la politique volontariste de développement de l’alternance initiée depuis plusieurs années au sein des Sociétés du Groupe.

Aussi, considérant que la réussite du parcours d’un alternant passe par un fort investissement de son tuteur, la Direction maintient le bénéfice à tous les Etam de la prime trimestrielle de 150€ bruts, actuellement attribuée aux compagnons et aux collaborateurs de la filière Maîtrise (Travaux et Matériel – Etam et Cadres) identifiés comme tuteurs et ayant été formés à cet effet.

Cette prime, versée à compter du 1er janvier 2019, cessera de l’être à l’issue du contrat d’alternance, en cas de départ anticipé du jeune tutoré, ou s’il s’avère que le collaborateur ne remplit pas de façon satisfaisante son rôle de tuteur.
  • Jours d’absence en cas d’hospitalisation d’un enfant à charge ou du conjoint


La Direction maintient la possibilité de bénéficier de deux jours par an et par collaborateur en cas d’hospitalisation d’un enfant à charge ou du conjoint sous réserve de fournir un certificat d'hospitalisation. Il est rappelé que cette disposition est applicable aux collaborateurs justifiant d'un an d'ancienneté Groupe minimum.
  • Réserve opérationnelle

Soucieuse de l’engagement citoyen de ses collaborateurs, Bouygues Construction souhaite faciliter les démarches des collaborateurs du groupe au sein de la réserve opérationnelle, militaire et civile.
Ainsi, dans le cadre de la Convention de soutien à la réserve opérationnelle signée le 10 novembre 2017 par la Direction Générale de Bouygues Construction, les collaborateurs concernés pourront bénéficier de 10 jours d’autorisation d’absence financés à hauteur de 50% par l’entreprise.
  • Indemnité d’entretien des vêtements individuels de protection


La Direction maintient cette indemnité à 16 €.
La Direction rappelle que cette indemnité est assortie d’une condition suspensive d’entretien effectif par le compagnon et la maîtrise de ses bleus de travail. Le versement de cette indemnité d’entretien donne donc une obligation aux collaborateurs concernés d’entretien et de propreté de ses bleus de travail. La hiérarchie se réserve le droit de suspendre le versement de cette indemnité si l’obligation n’est pas respectée. Il est rappelé que les vêtements de travail sont la propriété de l’employeur et que le port des vêtements de protection est obligatoire sur les chantiers de l’entreprise. Cette indemnité est assortie d’au moins un jour de présence sur chantier dans le mois. Enfin, le versement de cette prime sera suspendu en cas de longue maladie.

  • Jours de pont (collectifs) – Congés d’été – 5ème semaine 2019 - 2020


Conformément à l’accord harmonisation, les jours collectifs de réduction du temps de travail sont fixés au :
  • le vendredi 19 avril 2019 (vendredi saint) pour les collaborateurs hors Alsace-Moselle (jour férié pour Alsace–Moselle)
  • le lundi 10 juin 2019 (lundi de Pentecôte) qui constitue la journée de solidarité
  • le mardi 31 décembre 2019 pour les collaborateurs hors Alsace-Moselle (le 26 décembre 2019 étant un jour férié pour Alsace-Moselle)
L’Entreprise sera fermée, sauf cas de demandes dérogatoires pour lesquelles les partenaires sociaux seront consultés, du lundi 23 décembre 2019 au matin au jeudi 02 janvier 2020 au matin.

De plus, la Direction informe les partenaires sociaux de sa décision de convenir d’une période de fermeture des chantiers durant les congés d’été afin de garantir une réalisation de notre activité dans les meilleures conditions, en particulier de sécurité.
Dans une logique d’harmonisation, idéalement la Direction invite les collaborateurs travaillant au siège et en agence à positionner leurs congés sur la même période.

Les chantiers seront donc fermés, sauf cas de demandes dérogatoires pour lesquelles les partenaires sociaux seront consultés, du lundi 05 août 2019 au matin au vendredi 16 août 2019 inclus. Dans ce cadre, les situations particulières pourront être étudiées et prises en considération.

PUBLICITÉ ET DÉPÔT


Le présent accord est conclu pour une durée d’un an. Il est applicable à compter du 1er janvier 2019.

Il est établi en autant d’exemplaires qu’il y a de signataires pour notification à l’ensemble des parties au présent accord, ainsi que pour les dépôts suivants :

  • Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE) de Lille en version électronique sur le site https://www.teleaccords.travail-emploi.gouv.fr;
  • 1 exemplaire destiné au Secrétariat Greffe du conseil de Prud’hommes de Lille.

Conformément à l’article L.2231-5-1 du Code du travail qui impose à compter du 1er septembre 2017 la publicité des accords collectifs, ce texte sera déposé sur la base de données nationale (dont le contenu sera accessible en ligne).

Fait à Villeneuve d’Ascq, le

Pour la Direction,

Représentée par **.





Pour le syndicat F.O du Groupe Bouygues,

Représenté par **.






Pour le syndicat F.O du Groupe Bouygues,

Représenté par **.





Pour le syndicat C.F.T.C du Groupe Bouygues,

Représenté par **.