Jurisprudence à la loupe

Cass. soc, 8 juillet 2020, n° 18-21.681

Congés payés / Délai de prévenance / Report de congés / Refus de prise des congés

Un employeur demande à un collaborateur reprenant son activité après un arrêt de travail de solder ses congés payés reportés. Le salarié refuse et l’employeur le licencie pour faute grave. Le Juge considère le licenciement sans cause réelle et sérieuse car les règles de fixation de l'ordre des départs en congé annuel s’appliquent aux congés annuels reportés et qu’il convient donc d’appliquer un délai de prévenance.

Lire la décision.

Jurisprudence à la loupe