Modèle de clause de véhicule de fonction

Modèle de clause de véhicule de fonction


Compte tenu des fonctions et des responsabilités du Salarié ainsi que pour les besoins du service, la Société met à disposition du Salarié un véhicule de service à compter du [Date], de marque [Nom] modèle [Type], avec le numéro d’immatriculation suivant [Numéro].

 

Utilisation strictement professionnelle

Ce véhicule de fonction est destiné à une utilisation strictement professionnelle, par conséquent, le Salarié n’est pas autorisé à utiliser ce véhicule pour des raisons personnelles.

Pour cette raison, le Salarié s’engage à restituer le véhicule à l’Employeur, lorsque le contrat de travail est suspendu plus de [Nombre] [jours, semaines].

La Société prendra en charge les dépenses relatives à l’utilisation du véhicule, les frais d’entretien vidanges, révisions, les assurances obligatoires et facultatives, les frais d’essence et de garage dans le cadre de l’usage strictement professionnel du véhicule.

Le Salarié s’engage à signaler à l’Employeur toute dégradation qui pourrait endommager le véhicule, dans les 48h, de sa survenue ou de sa découverte par le Salarié.

Le Salarié s’engage à :

  • être en possession de tous les documents administratifs et de contrôle du véhicule ;
  • s’assurer de son parfait état de marche et veiller à la réalisation des opérations prévues dans le carnet d’entretien ;
  • signaler l’entreprise dans les plus brefs délais tout incident, accident, survenu ou constaté lors du fonctionnement du véhicule ;

Dès la cessation effective de la relation contractuelle, le Salarié restitue le véhicule au plus tard le dernier jour du contrat de travail, quelle que soit la cause de la rupture du contrat.

En cas d’utilisation personnelle du véhicule, le Salarié supportera personnellement les conséquences d’un accident hypothétique, dans la mesure où le véhicule n’est pas utilisé selon les dispositions contractuelles.

 

[Facultatif – Alternatif] – Lorsque qu’il y a une utilisation professionnelle et personnelle du véhicule

 

La mise à disposition du véhicule de fonction est faite en vue d’une utilisation professionnelle, toutefois le Salarié est autorisé à utiliser le véhicule pour ses déplacements et occupations personnels dans la limite de [limites imposées / Kilomètres].

Cette utilisation à des fins personnelles constitue un avantage en nature dont le montant est évalué forfaitairement à [Evaluations – montant ] euros.

Ce montant sera réévalué chaque année conformément aux dispositions légales (ou conventionnelles). Cet avantage en nature sera soumis aux cotisations sociales dans les conditions fixées par l’article L. 242-1 du Code de la Sécurité sociale.

Le Salarié s’engage à :

  • être en possession de tous les documents administratifs et de contrôle du véhicule ;
  • s’assurer de son parfait état de marche et veiller à la réalisation des opérations prévues dans le carnet d’entretien ;
  • signaler l’entreprise dans les plus brefs délais tout incident, accident, survenu ou constaté lors du fonctionnement du véhicule ;
  • acquitter le montant des contraventions qui lui sont personnellement imputables.

Seuls les frais d’entretien et les frais de carburant correspondant à l’utilisation professionnelle du véhicule lui seront remboursés sur présentation des factures correspondantes ou sur la base du barème kilométrique admis par l’administration fiscale.

A tout moment en fonction des nécessités de l’entreprise et sous réserve d’un préavis de [Durée], cette mise à disposition du véhicule peut être supprimée.

Dès la cessation effective de la relation contractuelle, quel qu’en soit l’auteur ou la nature, le Salarié restitue le véhicule au plus tard le dernier jour du contrat de travail, quelle que soit la cause de la rupture de ce contrat.

 

Fait le [Date] à [Lieu],

Signature de l’Employeur
Lu et approuvé

Signature du Salarie
Lu et approuvé


Votre fascicule : Lettre de reprise d’un véhicule de fonction

Fascicule mis à jour le 14 mai 2019.

Tous droits réservés.

-

ATTENTION ! Cet article est un extrait.

Abonnez-vous pour accéder à l'intégralité du contenu.

Ces offres peuvent vous intéresser

Maitre Data

Abonnez-vous !

Manuel Social

Trouvez la réponse à toutes vos questions en Droit Social

Offre spéciale
Le Manuel Social
Abonnez-vous !

Actualité

  • Convention tripartite / Rupture / Employeurs successifs Cass.soc.7 mai 2024, n°22-22.641

    A la loupe14 juin 2024

  • Journal Officiel13 juin 2024

    9 Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2024-534 du 12 juin 2024 portant adaptation des dispositions de la loi n° 2023-1196 du 18 décembre 2023 pour le plein emploi à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

  • Journal Officiel13 juin 2024

    10 Ordonnance n° 2024-534 du 12 juin 2024 portant adaptation des dispositions de la loi n° 2023-1196 du 18 décembre 2023 pour le plein emploi à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

  • Journal Officiel13 juin 2024

    14 Arrêté du 11 juin 2024 modifiant l'arrêté du 19 mai 2015 établissant la liste des mentions et pièces justificatives permettant d'accéder aux versements pour la retraite

  • Journal Officiel12 juin 2024

    9 Décret n° 2024-533 du 10 juin 2024 modifiant le décret n° 2023-263 du 12 avril 2023 définissant les secteurs autorisés à mettre en œuvre l'expérimentation prévue par la loi n° 2022-1598 du 21 décembre 2022 portant mesures d'urgence relatives au fonctionnement du marché du travail en vue du plein emploi sur le remplacement de plusieurs salariés par un seul salarié titulaire d'un contrat à durée déterminée ou d'un contrat de travail temporaire

Recherche

Recevoir la newsletter

Gérer vos Cookies

Nous utilisons les cookies sur notre site.

Ces cookies permettent de mesurer le trafic du site et de personnaliser votre expérience

Accepter Continuer sans accepter

Voir la politique de confidentialité