CDD de remplacement : Quelle Rémunération ?

La rémunération du salarié embauché en contrat à durée déterminée de remplacement peut ne pas être identique à la rémunération du salarié qu’il remplace.

Si le Code du travail prévoit la règle selon laquelle « à travail égal, salaire égal », la rémunération du salarié remplaçant et celle du salarié remplacé sont susceptibles d’être différentes suivant des critères objectifs et matériellement vérifiables.

L’ancienneté, la qualification du salarié remplaçant ou les tâches effectuées par celui-ci peuvent notamment justifier la différence de rémunération.

A noter que le salarié remplaçant peut bénéficier d’une rémunération plus élevée que celle du salarié qu’il remplace dans certains cas.

Il convient en l’occurrence de distinguer le remplacement partiel du remplacement total.

Le remplacement partiel

Dans le cadre d’un contrat à durée déterminée conclu pour un remplacement partiel, la différence de rémunération peut se justifier en tenant compte de la qualification des salariés ainsi que des tâches effectuées au regard de la jurisprudence.

Critères tenant à la qualification du salarié et aux tâches effectuées

Le salarié bénéficiant d’un contrat à durée déterminée ne peut prétendre à une rémunération identique à celle des salariés qu’il a remplacés dès lors qu’il a une qualification inférieure et qu’il n’a pas exercé la totalité des tâches assumées par ces derniers – (  Cass. soc., 15 octobre 2002, n°00-40623).

En outre, un salarié embauché au titre d’un contrat de travail temporaire et bénéficiant d’un coefficient inférieur à celui du salarié remplacé ne peut prétendre à une rémunération équivalente au coefficient du salarié remplacé – (  Cass. soc., 20 avril 1989, n°87-42547).

Le remplacement total

La rémunération perçue par le salarié titulaire d’un contrat de travail à durée déterminée ne peut être inférieure au montant de la rémunération que percevrait dans la même entreprise, après période d’essai, un salarié bénéficiant d’un contrat de travail à durée indéterminée de qualification professionnelle équivalente et occupant les mêmes fonctions – (L.1242-15 du Code du travail).

Outre la rémunération de base, le salarié en contrat à durée déterminée bénéficie dans le cadre d’un remplacement des accessoires du salaire tels que les primes, les avantages en nature…

Bon à savoir : L’indemnité de précarité n’est pas due au salarié lorsque ce dernier est embauché à l’issue du contrat à durée déterminée de remplacement.

 

 

Fascicule mis à jour le 24 janvier 2020.

Tous droits réservés.

-

ATTENTION ! Cet article est un extrait.

Abonnez-vous pour accéder à l'intégralité du contenu.

Ces offres peuvent vous intéresser

 

Maitre Data

Abonnez-vous !

Manuel Social

Trouvez la réponse à toutes vos questions en Droit Social

Offre spéciale
Le Manuel Social
Abonnez-vous !

Actualité

  • Convention tripartite / Rupture / Employeurs successifs Cass.soc.7 mai 2024, n°22-22.641

    A la loupe14 juin 2024

  • Journal Officiel13 juin 2024

    9 Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2024-534 du 12 juin 2024 portant adaptation des dispositions de la loi n° 2023-1196 du 18 décembre 2023 pour le plein emploi à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

  • Journal Officiel13 juin 2024

    10 Ordonnance n° 2024-534 du 12 juin 2024 portant adaptation des dispositions de la loi n° 2023-1196 du 18 décembre 2023 pour le plein emploi à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

  • Journal Officiel13 juin 2024

    14 Arrêté du 11 juin 2024 modifiant l'arrêté du 19 mai 2015 établissant la liste des mentions et pièces justificatives permettant d'accéder aux versements pour la retraite

  • Journal Officiel12 juin 2024

    9 Décret n° 2024-533 du 10 juin 2024 modifiant le décret n° 2023-263 du 12 avril 2023 définissant les secteurs autorisés à mettre en œuvre l'expérimentation prévue par la loi n° 2022-1598 du 21 décembre 2022 portant mesures d'urgence relatives au fonctionnement du marché du travail en vue du plein emploi sur le remplacement de plusieurs salariés par un seul salarié titulaire d'un contrat à durée déterminée ou d'un contrat de travail temporaire

Recherche

Recevoir la newsletter

Gérer vos Cookies

Nous utilisons les cookies sur notre site.

Ces cookies permettent de mesurer le trafic du site et de personnaliser votre expérience

Accepter Continuer sans accepter

Voir la politique de confidentialité