L’assistance du salarié lors de l’entretien de licenciement

Bien qu’il ne s’agit pas d’une obligation pour le déroulement de l’entretien, le salarié qui est convoqué dans le cadre d’un entretien préalable à un éventuel licenciement a la possibilité de se faire assister par un conseiller extérieur à l’entreprise ou par un représentant du personnel s’il ne souhaite pas se faire assister par un salarié interne à l’entreprise.

Bon à savoir : Le salarié qui souhaite se faire assister en informe son employeur – (R.1232-2 du Code du travail).

 

Les conseillers qui assistent le salarié lors de l’entretien

A noter que la convocation du salarié à l’entretien doit indiquer obligatoirement le droit du salarié de se faire assister :

  • soit par une personne de son choix appartenant au personnel de l’entreprise ;
  • soit par un représentant du personnel de l’entreprise – (Le représentant du personnel peut appartenir à l’entreprise, à l’unité économique et sociale le cas échéant (UES) et non uniquement à l’établissement) ;
  • soit par un conseiller extérieur inscrit sur une liste dressée par le préfet – (en l’absence de représentant du personnel).

Dans cette dernière hypothèse, il est de la responsabilité de l’employeur d’indiquer dans la convocation à l’entretien, l’adresse où l’on peut trouver les listes de conseillers à la disposition des salariés – (L.1232-4 du Code du travail).

L’employeur ne peut proposer au salarié l’accompagnement d’un conseiller extérieur si l’entreprise dénombre en son sein de représentant du personnel.

Bon à savoir : L’absence de la mention concernant la possibilité d’accompagnement du salarié lors de l’entretien rend irrégulière la procédure de licenciement et ouvre droit à des dommages et intérêts au profit du salarié le cas échéant.

 

Adresses des listes des conseillers

On retrouve ces listes nécessairement à 2 endroits – (qui doivent d’ailleurs figurer dans la convocation) :

  • la mairie du domicile du salarié s’il habite dans le même département que son lieu de travail ou directement la mairie de son lieu de travail s’il habite dans un département différent ;
  • l’adresse de l’Inspection du travail compétente pour l’établissement dans lequel exerce le salarié.

Bon à savoir : Pour que cette mention soit correctement rédigée, les 2 adresses doivent y figurer : celle de la mairie et celle de l’Inspection du travail.

Information du conseiller du salarié

C’est au salarié qu’il incombe la responsabilité d’informer son conseiller de la date et de l’heure et de toute autre modalité pratique du rendez-vous de l’entretien préalable.

 

 

Fascicule mis à jour le 17 juin 2020.

Tous droits réservés.

-

Maitre Data