CSE : syndicats et accord pré-électoral

L’employeur n’ayant pu négocier de protocole en l’absence d’interlocuteur syndical, peut fixer de façon unilatérale les modalités nécessaires à la tenue des élections – (Cass. Soc. 24 juillet 1979, n° 79-60.108)

En cas d’insuffisance des organisations syndicales, l’employeur fixe unilatéralement les modalités électorales. En l’absence d’accord avec les organisations syndicales représentatives, la DIRECCT définie certains thèmes du protocole préélectoral.

La DIRECCT prendra part uniquement si au moins une organisation syndicale a répondu à l’invitation de négocier de l’employeur et qu’aucun accord n’a pu être établi – (Cass. Soc. 8 novembre 2006, n°06-60007)

L’employeur peut établir de façon unilatérale les conditions d’organisation et le processus d’élection, si aucune organisation syndicale ne s’est présentée à la réunion du protocole d’accord préélectoral.

A savoir : Un protocole signé avec des candidats libres n’est pas valide – (Cass. Soc. 5 février 1997, no 96-60.009)

Sont estimés comme ayant participé à la réunion de négociation du protocole préélectoral et comptabilisés pour le calcul de double majorité, les syndicats invités qui ont quitté la réunion des négociations.

En revanche, l’employeur faute d’accord préélectoral valide, doit saisir les autorités administratives pour faire exécuter la répartition des sièges, si une organisation syndicale a annoncé sa décision de ne pas participer à la négociation.

A savoir : Dans le cas de stipulations contraires à l’ordre public, le protocole signé sous les conditions de double majorité peut être contesté – (Cass. Soc. 6 octobre 2011, n° 11-60.035)

Le déroulement et les modalités des élections rendus par le protocole d’accord préélectoral ne peuvent être changés unilatéralement par l’employeur – (Cass. Soc. 12 juillet 2006, no 05-60.332 ; Cass. Soc. 28 mars 2012, no 11-19.021).

 

Fascicule mis à jour le 17 septembre 2019.

Tous droits réservés.

-

ATTENTION ! Cet article est un extrait.

Abonnez-vous pour accéder à l'intégralité du contenu.

Ces offres peuvent vous intéresser

Maitre Data

Abonnez-vous !

Manuel Social

Trouvez la réponse à toutes vos questions en Droit Social

Offre spéciale
Le Manuel Social
Abonnez-vous !

Actualité

  • Journal Officiel13 juin 2024

    9 Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2024-534 du 12 juin 2024 portant adaptation des dispositions de la loi n° 2023-1196 du 18 décembre 2023 pour le plein emploi à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

  • Journal Officiel13 juin 2024

    10 Ordonnance n° 2024-534 du 12 juin 2024 portant adaptation des dispositions de la loi n° 2023-1196 du 18 décembre 2023 pour le plein emploi à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

  • Journal Officiel12 juin 2024

    9 Décret n° 2024-533 du 10 juin 2024 modifiant le décret n° 2023-263 du 12 avril 2023 définissant les secteurs autorisés à mettre en œuvre l'expérimentation prévue par la loi n° 2022-1598 du 21 décembre 2022 portant mesures d'urgence relatives au fonctionnement du marché du travail en vue du plein emploi sur le remplacement de plusieurs salariés par un seul salarié titulaire d'un contrat à durée déterminée ou d'un contrat de travail temporaire

  • Clause de non-concurrence / Contrepartie financière Cass.soc.22 mai 2024, n°22-17.036

    A la loupe07 juin 2024

  • Discrimination / Syndicat Cass.soc.22 mai 2024, n°22-24.053

    A la loupe07 juin 2024

Recherche

Recevoir la newsletter

Gérer vos Cookies

Nous utilisons les cookies sur notre site.

Ces cookies permettent de mesurer le trafic du site et de personnaliser votre expérience

Accepter Continuer sans accepter

Voir la politique de confidentialité