Différences entre frais professionnels et avantages en nature

Les frais professionnels sont des dépenses faites par le salarié qui lui sont ensuite remboursées par l’employeur. Exemples :

  • Frais de restauration
  • Frais de déplacement
  • Frais vestimentaires
  • Frais de documentation

Les avantages en nature sont des prestations fournies par l’employeur au salarié. Exemples :

  • Voiture de fonction
  • Ordinateur portable
  • Logement de fonction
  • Titres-restaurants

Frais professionnels et avantages en nature ne sont pas pris en compte de la même manière en termes de rémunération et de prélèvements sociaux. En effet, contrairement aux avantages en nature, les frais professionnels ne sont ni intégrés à la rémunération du salarié, ni soumis aux cotisations sociales.

Les frais ponctuels d’hôtellerie et de restauration avancés par un salarié dans le cadre de ses déplacements professionnels entrent dans la catégorie des frais professionnels et non de celle des avantages en nature à titre d’exemple.

A noter que les frais professionnels sont en théorie plus ponctuels que l’avantage en nature. Il peut s’agir de déplacements exceptionnels dans le cadre de l’activité et n’ont pas vocation à se reproduire au quotidien – (hôtellerie, restauration, taxi…).

Contrairement à l’avantage en nature, le salarié peut devoir avancer les frais professionnels. On pourra considérer que ses derniers sont au passif du salarié avant remboursement contrairement aux avantages en nature qui sont à l’actif de ce dernier.

Il convient également de relevé que les avantages en nature font partie intégralement de la rémunération et doivent en principe être mentionnés dans le contrat de travail.

Ils sont donc intégralement soumis aux charges sociales au même titre que la part numéraire qui compose le salaire.

Ainsi contrairement aux salaires et donc aux avantages en nature, les frais professionnels ne sont pas soumis aux charges sociales.

 

 

Fascicule mis à jour le 16 avril 2021.

Tous droits réservés.

-

ATTENTION ! Cet article est un extrait.

Abonnez-vous pour accéder à l'intégralité du contenu.

Ces offres peuvent vous intéresser

 

Maitre Data

Abonnez-vous !

Manuel Social

Trouvez la réponse à toutes vos questions en Droit Social

Offre spéciale
Le Manuel Social
Abonnez-vous !

Actualité

  • Convention tripartite / Rupture / Employeurs successifs Cass.soc.7 mai 2024, n°22-22.641

    A la loupe14 juin 2024

  • Journal Officiel13 juin 2024

    9 Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2024-534 du 12 juin 2024 portant adaptation des dispositions de la loi n° 2023-1196 du 18 décembre 2023 pour le plein emploi à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

  • Journal Officiel13 juin 2024

    10 Ordonnance n° 2024-534 du 12 juin 2024 portant adaptation des dispositions de la loi n° 2023-1196 du 18 décembre 2023 pour le plein emploi à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

  • Journal Officiel13 juin 2024

    14 Arrêté du 11 juin 2024 modifiant l'arrêté du 19 mai 2015 établissant la liste des mentions et pièces justificatives permettant d'accéder aux versements pour la retraite

  • Journal Officiel12 juin 2024

    9 Décret n° 2024-533 du 10 juin 2024 modifiant le décret n° 2023-263 du 12 avril 2023 définissant les secteurs autorisés à mettre en œuvre l'expérimentation prévue par la loi n° 2022-1598 du 21 décembre 2022 portant mesures d'urgence relatives au fonctionnement du marché du travail en vue du plein emploi sur le remplacement de plusieurs salariés par un seul salarié titulaire d'un contrat à durée déterminée ou d'un contrat de travail temporaire

Recherche

Recevoir la newsletter

Gérer vos Cookies

Nous utilisons les cookies sur notre site.

Ces cookies permettent de mesurer le trafic du site et de personnaliser votre expérience

Accepter Continuer sans accepter

Voir la politique de confidentialité