La médaille du travail : modalités d’obtention

La médaille du travail ou également dénommée « médaille d’honneur du travail » est une distinction permettant de récompenser la carrière d’un travailleur. Afin de décerner cet honneur, vont être étudiés les services rendus au sein du secteur et de l’organisation ainsi que l’ancienneté du travailleur.

 

La détermination de l’ancienneté

Si les périodes de chômage et celles réalisées dans le secteur public ne comptent pas, ce n’est pas le cas des périodes suivantes qui elles sont prises en compte :

  • temps passé en service militaire le cas échéant ;
  • congé de maternité ou de paternité et d’adoption – ( dans la limite d’une année) ;
  • stage rémunérés dans le cadre de la formation professionnelle et autres congés de formation.

Selon l’ancienneté, il existe plusieurs médailles :

  • après 20 ans d’ancienneté à médaille d’argent ;
  • après 30 ans d’ancienneté à médaille de vermeil ;
  • après 35 ans d’ancienneté à médaille d’or ;
  • après 40 d’ancienneté à grande médaille d’or.

Pour autant, l’ancienneté n’est pas directement reliée à un employeur spécifique. Ainsi l’activité peut être réalisée auprès de plusieurs employeurs différents.

 

Les exceptions et la médaille du travail à titre posthume

Les exceptions

A défaut d’avoir l’ancienneté nécessaire, il reste possible d’obtenir la médaille du travail pour :

  • les travailleurs qui ont été mutilés au travail et dont le taux d’incapacité est d’au moins 50% ;
  • les salariés ayant un travail présentant un caractère de pénibilité et pouvant partir en retraite anticipée ;
  • les travailleurs français ayant résidé outre-mer ou à l’étranger pour des périodes d’activité exercées hors du territoire métropolitain.

 

La médaille à titre posthume

La médaille du travail peut être remise à titre posthume si le salarié décède dans le cadre de son activité à la suite d’un accident. Cette distinction se nomme la « grande médaille d’or ». Aucune autre condition n’est nécessaire pour l’obtention de cette distinction à l’exception de formuler la demande dans les 5 ans qui suivent la date du décès.

Hors accident, il est également possible de l’obtenir à titre posthume si le travailleur justifiait de suffisamment d’ancienneté et que la demande a été formulée dans les 5 ans suivant la date du décès.

 

Les conditions pour obtenir la médaille du travail

S’il n’existe pas de condition de nationalité, le salarié doit toutefois soit :

  • travailler en France ;
  • ou à l’étranger mais chez un employeur français.

Bon à savoir : A noter qu’il existe des exceptions d’obtention dans certains cas si le travailleur à contribué à la réputation nationale même si ce dernier réside à l’étranger et travail chez un employeur étranger.

Par ailleurs, la médaille est remise à défaut d’autre décoration spécifique propre au corp de métier du travailleur concerné – ex : médaille d’honneur agricole, certains fonctionnaires ainsi que les magistrats, policiers, agent SNCF, facteur, employés municipal, surveillant de prison, greffier, enseignant, pompier, animateur et éducateur sportif, conseiller en économie sociale et familiale, aviation civile.

 

 

Fascicule mis à jour le 20 septembre 2021.

Tous droits réservés.

-

ATTENTION ! Cet article est un extrait.

Abonnez-vous pour accéder à l'intégralité du contenu.

Ces offres peuvent vous intéresser

Maitre Data

Abonnez-vous !

Manuel Social

Trouvez la réponse à toutes vos questions en Droit Social

Offre spéciale
Le Manuel Social
Abonnez-vous !

Actualité

  • Décret 18 juin 2024 relatif à la préparation opérationnelle à l’emploi individuelle

    Abonnés21 juin 2024

  • Journal Officiel21 juin 2024

    13 Arrêté du 13 juin 2024 modifiant l'arrêté du 25 novembre 2019 relatif aux modalités de demande ou de renouvellement d'agrément d'accords en faveur des travailleurs handicapés

  • Journal Officiel21 juin 2024

    14 Arrêté du 14 juin 2024 relatif à la liste électorale et aux opérations électorales pour la mesure en 2024 de l'audience syndicale dans les entreprises de moins de onze salariés

  • Journal Officiel21 juin 2024

    17 Arrêté du 19 juin 2024 fixant le montant brut de l'indemnité journalière de nourriture des marins

  • Faute inexcusable : définition

    Droit social20 juin 2024

Recherche

Recevoir la newsletter

Gérer vos Cookies

Nous utilisons les cookies sur notre site.

Ces cookies permettent de mesurer le trafic du site et de personnaliser votre expérience

Accepter Continuer sans accepter

Voir la politique de confidentialité