Transports collectifs et organisation du travail : communiqué du Medef

Différentes organisations patronales dont le MEDEF et la CPME ont communiqué sur les modalités de recours aux transports en commun en Ile-de-France dans le cadre du déconfinement.

Cette réflexion et le communiqué de presse qui en a découlé ont été élaborés avec le soutien de la RATP et la CCIR Paris île de France.

Le déconfinement prévu le 11 mai implique plusieurs mesures d’adaptation afin d’assurer une reprise progressive n’entraînant pas une deuxième vague de l’épidémie.

Ainsi, l’objectif est de réduire et réguler autant qu’il est possible l’usage des transports collectifs. Cette régulation s’effectue d’une part en privilégiant le télétravail dans la mesure du possible mais d’autre part en régulant l’étalement des arrivés et des départs du lieu de travail lorsque la présence dans l’entreprise est impérative pour le bon fonctionnement des services.

Plusieurs principes doivent ainsi être mis en avant par les employeurs lorsque cela est possible à savoir :

  • Favoriser lorsque cela est possible la poursuite du télétravail et l’étalement des horaires de prise de service pour ceux qui ne peuvent télétravailler afin d’éviter les heures de pointes. Concernant le télétravail toujours, il est indiqué que la présence sur site pour les activités télétravaillables est à proscrire dans la mesure du possible la première semaine : le 100% télétravail est à privilégier. Pour les deux semaines suivantes, et sous réserve des constats partagés sur les conditions de saturation des transports en commun, ce taux de présence pourrait être augmenté chaque semaine de 10%.
  • L’entreprise doit repartir de manière homogène les arrivées et les départs sur le lieu de travail sur les tranches 5h30-6h30, 6h30-7h30, 7h30-8h30, 8h30-9h30 et 9h30-10h30 pour les arrivées. Les heures de départ feront l’objet d’un étalement similaire sur les tranches 15h30-16h30, 16h30-17h30, 17h30-18h30, 18h30-19h30.

 

Le communiqué précise que ces décisions font l’objet d’un dialogue social interne à l’entreprise afin d’assurer l’adhésion de tous et la soutenabilité des organisations dans la durée.

A noter que le communiqué de presse précise que des équipements de protection, notamment des masques pourront être commandés grâce à l’ouverture par l’État d’une plateforme digitale dédiée au TPE/PME. Cette plateforme sera gérée par les collectivités en parallèle des distributions de masques qui seront faites dans les premières semaines par Île-de-France Mobilités le Conseil Régional d’Île-de-France, l’État et toute collectivité qui le souhaitera en amont des réseaux de transport.

 

Maitre Data