Transports collectifs et organisation du travail : communiqué du Medef

Différentes organisations patronales dont le MEDEF et la CPME ont communiqué sur les modalités de recours aux transports en commun en Ile-de-France dans le cadre du déconfinement.

Cette réflexion et le communiqué de presse qui en a découlé ont été élaborés avec le soutien de la RATP et la CCIR Paris île de France.

Le déconfinement prévu le 11 mai implique plusieurs mesures d’adaptation afin d’assurer une reprise progressive n’entraînant pas une deuxième vague de l’épidémie.

Ainsi, l’objectif est de réduire et réguler autant qu’il est possible l’usage des transports collectifs. Cette régulation s’effectue d’une part en privilégiant le télétravail dans la mesure du possible mais d’autre part en régulant l’étalement des arrivés et des départs du lieu de travail lorsque la présence dans l’entreprise est impérative pour le bon fonctionnement des services.

Plusieurs principes doivent ainsi être mis en avant par les employeurs lorsque cela est possible à savoir :

  • Favoriser lorsque cela est possible la poursuite du télétravail et l’étalement des horaires de prise de service pour ceux qui ne peuvent télétravailler afin d’éviter les heures de pointes. Concernant le télétravail toujours, il est indiqué que la présence sur site pour les activités télétravaillables est à proscrire dans la mesure du possible la première semaine : le 100% télétravail est à privilégier. Pour les deux semaines suivantes, et sous réserve des constats partagés sur les conditions de saturation des transports en commun, ce taux de présence pourrait être augmenté chaque semaine de 10%.
  • L’entreprise doit repartir de manière homogène les arrivées et les départs sur le lieu de travail sur les tranches 5h30-6h30, 6h30-7h30, 7h30-8h30, 8h30-9h30 et 9h30-10h30 pour les arrivées. Les heures de départ feront l’objet d’un étalement similaire sur les tranches 15h30-16h30, 16h30-17h30, 17h30-18h30, 18h30-19h30.

 

Le communiqué précise que ces décisions font l’objet d’un dialogue social interne à l’entreprise afin d’assurer l’adhésion de tous et la soutenabilité des organisations dans la durée.

A noter que le communiqué de presse précise que des équipements de protection, notamment des masques pourront être commandés grâce à l’ouverture par l’État d’une plateforme digitale dédiée au TPE/PME. Cette plateforme sera gérée par les collectivités en parallèle des distributions de masques qui seront faites dans les premières semaines par Île-de-France Mobilités le Conseil Régional d’Île-de-France, l’État et toute collectivité qui le souhaitera en amont des réseaux de transport.

 

Fascicule mis à jour le 7 mai 2020.

Tous droits réservés.

-

ATTENTION ! Cet article est un extrait.

Abonnez-vous pour accéder à l'intégralité du contenu.

Ces offres peuvent vous intéresser

Maitre Data

Abonnez-vous !

Manuel Social

Trouvez la réponse à toutes vos questions en Droit Social

Offre spéciale
Le Manuel Social
Abonnez-vous !

Actualité

  • Convention tripartite / Rupture / Employeurs successifs Cass.soc.7 mai 2024, n°22-22.641

    A la loupe14 juin 2024

  • Journal Officiel13 juin 2024

    9 Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2024-534 du 12 juin 2024 portant adaptation des dispositions de la loi n° 2023-1196 du 18 décembre 2023 pour le plein emploi à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

  • Journal Officiel13 juin 2024

    10 Ordonnance n° 2024-534 du 12 juin 2024 portant adaptation des dispositions de la loi n° 2023-1196 du 18 décembre 2023 pour le plein emploi à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

  • Journal Officiel13 juin 2024

    14 Arrêté du 11 juin 2024 modifiant l'arrêté du 19 mai 2015 établissant la liste des mentions et pièces justificatives permettant d'accéder aux versements pour la retraite

  • Journal Officiel12 juin 2024

    9 Décret n° 2024-533 du 10 juin 2024 modifiant le décret n° 2023-263 du 12 avril 2023 définissant les secteurs autorisés à mettre en œuvre l'expérimentation prévue par la loi n° 2022-1598 du 21 décembre 2022 portant mesures d'urgence relatives au fonctionnement du marché du travail en vue du plein emploi sur le remplacement de plusieurs salariés par un seul salarié titulaire d'un contrat à durée déterminée ou d'un contrat de travail temporaire

Recherche

Recevoir la newsletter

Gérer vos Cookies

Nous utilisons les cookies sur notre site.

Ces cookies permettent de mesurer le trafic du site et de personnaliser votre expérience

Accepter Continuer sans accepter

Voir la politique de confidentialité