Récapitulatif : Renouvellement des aides pour les jeunes

Au début de la 3ème vague de la crise sanitaire, le gouvernement reconduit la quasi intégralité des dispositifs des aides à l’embauche des nouveaux entrants sur le marché du travail.

Dans ces dispositifs on retrouve notemment l’aide pour le recrutement en apprentissage ainsi que l’aide de 4000 euros pour l’embauche de salariés de moins de 26 ans.

 

Aide aux employeurs qui recrutent en apprentissage

Les aides de 5 000 euros pour un alternant de moins de 18 ans et de 8 000 euros pour un alternant ayant jusqu’à 29 révolus sont encore d’actualité pour les employeur qui recrutent via un contrat d’apprentissage.

Actuellement,  dans les textes l’aide est prévue jusqu’au 31 mars 2021 au titre de la 1ère année d’exécution du contrat.

La prolongation de cette aide a été confirmée dans le   décret n° 2021-224 du 26 février 2021 portant attribution d’une aide exceptionnelle aux employeurs d’apprentis et de salariés en contrats de professionnalisation.

Toutefois, le lundi 15 mars dernier et à l’issue de sa rencontre avec les partenaires sociaux, le 1er ministre Jean Castex a annoncé la prolongation de ces aides à l’embauche pour les contrats en alternance – (à savoir contrat d’apprentissage et professionnalisation) jusqu’à la fin de l’année 2021.

Bon à savoir : A noter qu’il n’est pas possible de cumuler cette aide avec une autre aide de l’Etat liée à l’insertion, l’accès ou le retour à l’emploi (parcours emploi compétences, contrat initiative emploi, aide au poste, aide à l’alternance, emploi franc, etc.) au titre du salarié concerné. Il n’est également pas possible de percevoir cette aide en cas de placement en activité partielle ou activité partielle de longue durée.

Un nouveau décret est donc en projet afin d’officialiser cette promesse.

 

Aide à l’embauche des jeunes de moins de 26 ans

Ce dispositif permettait à l’employeur de bénéficier d’une aide pouvant aller jusqu’à 4 000 euros. Actuellement en vigueur jusqu’au 31 mars 2021 également, cette aide devrait selon toute vraisemblance être prolongée encore quelques mois supplémentaires sans pour autant perdurer jusqu’à la fin de l’année.

Le gouvernement cesse ainsi progressivement le financement de certaines aides.

Concernant les jeunes de moins de 26 ans, le plafond de cette aide devrait lui aussi être diminué et passé de 2 fois le smic à 1.6 fois ce dernier.

Bon à savoir : Outre une rémunération inférieure ou égale à deux fois le montant du smic, afin de bénéficier de cette aide, le salarié embauché devait être en CDI ou en CDD pour un durée d’au moins 3 mois.

 

Fascicule mis à jour le 19 mars 2021.

Tous droits réservés.

-

Maitre Data

Manuel Social
Trouvez la réponse à toutes vos questions en Droit Social

Offre spéciale
Le Manuel Social

Actualité

  • Employeur et Salarié : Qui peut être accompagné lors d’un entretien disciplinaire et sous quelles conditions ?

    Droit social10 août 2022

  • Journal Officiel09 août 2022

    22 Arrêté du 4 juillet 2022 fixant la liste des entreprises adaptées retenues pour mener l'expérimentation d'un accompagnement des transitions professionnelles en recourant au contrat à durée déterminée conclu en application de l'article L. 1242-3 du code du travail

  • Journal Officiel07 août 2022

    15 Arrêté du 16 juin 2022 revalorisant le montant de l'aide financière susceptible d'être attribuée aux entreprises adaptées de travail temporaire et aux entreprises adaptées autorisées à mettre en œuvre l'expérimentation des contrats à durée déterminée tremplin

  • Journal Officiel07 août 2022

    16 Arrêté du 16 juin 2022 fixant les montants des aides financières susceptibles d'être attribués aux entreprises adaptées hors expérimentation

  • Journal Officiel05 août 2022

    19 Arrêté du 26 juillet 2022 habilitant les territoires pour mener l'expérimentation « territoires zéro chômeur de longue durée »

Recherche

Recevoir la newsletter