Entretien d’Evaluation des Salariés : Mise en Place du Système

L’employeur peut faire passer un entretien d’évaluation au salarié chaque année.

L’entretien d’évaluation peut être prévu par les dispositions légales ; dans cette hypothèse, le salarié ne peut refuser de passer cet entretien.

A ce titre, l’employeur est tenu de se conformer à la date fixée par les dispositions de la convention collective applicable suivant lesquelles l’évolution de carrière est décidée suite à une appréciation des résultats individuels dans le cadre d’un entretien d’évaluation et que cet entretien aura lieu au plus tard au 31 décembre de l’année civile suivant la date anniversaire de la date d’entrée dans l’organisme – (  Cass. soc., 10 novembre 2009, n°08-42114).

L’employeur est tenu de respecter certaines règles de procédure tenant notamment à l’information du salarié et du comité social et économique.

Finalité de l’entretien annuel d’évaluation

Les méthodes et techniques d’évaluation des salariés doivent être pertinentes au regard de la finalité poursuivie. L’entretien ne peut porter sur des aspects de la vie personnelle du salarié.

Cet entretien devant porter sur des critères objectifs peut avoir pour objet d’apprécier les qualités professionnelles du salarié. Il peut également entraîner l’adaptation du salarié à un poste de travail.

L’issue de l’entretien d’évaluation peut découler sur un licenciement sous certaines conditions.

 

L’information du salarié

Conformément aux dispositions légales, le salarié est expressément informé, préalablement à leur mise en œuvre, des méthodes et techniques d’évaluation professionnelles mises en œuvre à son égard – (L.1222-3 du Code du travail).

A défaut d’information, le salarié peut obtenir des dommages-intérêts en réparation du préjudice subi.

 

Le rôle du CSE

Le comité social et économique est préalablement consulté sur la mise en place des dispositifs relatifs à l’évaluation des salariés – (L.2323-32 du Code du travail et L.2323-37 du Code du travail).

Bon à savoir : Les résultats obtenus au titre de l’entretien d’évaluation professionnelle sont confidentiels.

 

L’employeur ne peut communiquer les résultats à des tiers.

 

 

Fascicule mis à jour le 28 février 2020.

Tous droits réservés.

-

ATTENTION ! Cet article est un extrait.

Abonnez-vous pour accéder à l'intégralité du contenu.

Ces offres peuvent vous intéresser

Maitre Data

Abonnez-vous !

Manuel Social

Trouvez la réponse à toutes vos questions en Droit Social

Offre spéciale
Le Manuel Social
Abonnez-vous !

Actualité

  • Décret 18 juin 2024 relatif à la préparation opérationnelle à l’emploi individuelle

    Abonnés21 juin 2024

  • Journal Officiel21 juin 2024

    13 Arrêté du 13 juin 2024 modifiant l'arrêté du 25 novembre 2019 relatif aux modalités de demande ou de renouvellement d'agrément d'accords en faveur des travailleurs handicapés

  • Journal Officiel21 juin 2024

    14 Arrêté du 14 juin 2024 relatif à la liste électorale et aux opérations électorales pour la mesure en 2024 de l'audience syndicale dans les entreprises de moins de onze salariés

  • Journal Officiel21 juin 2024

    17 Arrêté du 19 juin 2024 fixant le montant brut de l'indemnité journalière de nourriture des marins

  • Faute inexcusable : définition

    Droit social20 juin 2024

Recherche

Recevoir la newsletter

Gérer vos Cookies

Nous utilisons les cookies sur notre site.

Ces cookies permettent de mesurer le trafic du site et de personnaliser votre expérience

Accepter Continuer sans accepter

Voir la politique de confidentialité