Nouveau protocole sanitaire de rentrée : décryptage

Ce mercredi 6 janvier 2021, le gouvernement et plus précisément le ministère du Travail et de l’Emploi vient de publier une nouvelle version mise à jour du protocole sanitaire pour les entreprises afin de faire face à l’épidémie de Covid-19.

Le protocole rappel que les mesures de préventions doivent être instaurées dans le cadre d’un dialogue social interne et après avoir informé les salariés.

Objectif du nouveau protocole

Comme à l’accoutumée, ce protocole, bien qu’ayant une force contraignante limitée juridiquement vise à assurer la santé et la sécurité des salarié à l’occasion de leur activité.

 

Date d’effet et d’entrée en vigueur

Le protocole est applicable de manière quasi immédiate à savoir le lendemain de sa publication.
Bon à savoir : Pour rappel, le précédent protocole datait du 13 novembre 2020.

 

Communication

Le protocole rappel que le mesures de protection concernant les salariés entrant sur le lieu de travail sont diffusées auprès des salariés par note de service et communiquées au CSE, elles peuvent être intégrées dans le règlement intérieur de l’entreprise.

Bon à savoir : Un référent Covid doit toujours être désigné et les services de santé au travail peuvent être mis à contribution. L’employeur rappellera également aux salariés l’existence de l’application « TousantiCovid » et de son intérêt de son activation pendant les heures de travail.

 

Les principales évolutions

La grande nouveauté du protocole concerne essentiellement le télétravail. Malgré le risque de contamination, le gouvernement a souhaité prendre en compte les risques psycho sociaux dont notamment l’isolement des salariés concernés.

 

Nouveautés et télétravail

Le nouveau protocole prévoit pour les salariés en télétravail à 100% la possibilité d’un retour sur place dans les locaux de l’entreprise un jour par semaine au maximum lorsqu’ils en expriment le besoin, avec l’accord de leur employeur.

Bon à savoir : Il s’agit d’un premier assouplissement dans les recommandations du ministère en matière de télétravail. Le télétravail à 100% n’est donc plus la règle absolue lorsqu’il est possible.

Par ailleurs le nouveau protocole du 6 janvier 2021 fait directement référence à l’  ANI du 26 novembre 2020 sur la mise en place du télétravail.

Bon à savoir : L’ANI du 26 novembre n’est lui non plus pas contraignant mais constitue davantage un guide de bonnes pratiques en matière de télétravail.

A noter toutefois, que ce retour partiel au travail doit être fait en prenons en compte : « les spécificités liées aux organisations de travail, notamment pour le travail en équipe et s’attache à limiter au maximum les interactions sociales sur le lieu de travail. »

Autrement expliqué, dans la mesure du possible, les regroupements au travail sont toujours proscrits.

Par ailleurs, est comme l’indique la ministre, la journée de retour au travail n’exonère en rien l’application des règles du protocole sanitaire qui sont applicables 5 jours sur 5.

Pour rappel, pour les activités ne pouvant être réalisées en télétravail, l’employeur organise systématiquement un lissage des horaires de départ et d’arrivée du salarié afin de limiter l’affluence aux heures de pointes.

 

 

Fascicule mis à jour le 06 janvier 2021.

Tous droits réservés.

-

ATTENTION ! Cet article est un extrait.

Abonnez-vous pour accéder à l'intégralité du contenu.

Ces offres peuvent vous intéresser

Maitre Data

Abonnez-vous !

Manuel Social

Trouvez la réponse à toutes vos questions en Droit Social

Offre spéciale
Le Manuel Social
Abonnez-vous !

Actualité

  • Journal Officiel13 juin 2024

    9 Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2024-534 du 12 juin 2024 portant adaptation des dispositions de la loi n° 2023-1196 du 18 décembre 2023 pour le plein emploi à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

  • Journal Officiel13 juin 2024

    10 Ordonnance n° 2024-534 du 12 juin 2024 portant adaptation des dispositions de la loi n° 2023-1196 du 18 décembre 2023 pour le plein emploi à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

  • Journal Officiel12 juin 2024

    9 Décret n° 2024-533 du 10 juin 2024 modifiant le décret n° 2023-263 du 12 avril 2023 définissant les secteurs autorisés à mettre en œuvre l'expérimentation prévue par la loi n° 2022-1598 du 21 décembre 2022 portant mesures d'urgence relatives au fonctionnement du marché du travail en vue du plein emploi sur le remplacement de plusieurs salariés par un seul salarié titulaire d'un contrat à durée déterminée ou d'un contrat de travail temporaire

  • Clause de non-concurrence / Contrepartie financière Cass.soc.22 mai 2024, n°22-17.036

    A la loupe07 juin 2024

  • Discrimination / Syndicat Cass.soc.22 mai 2024, n°22-24.053

    A la loupe07 juin 2024

Recherche

Recevoir la newsletter

Gérer vos Cookies

Nous utilisons les cookies sur notre site.

Ces cookies permettent de mesurer le trafic du site et de personnaliser votre expérience

Accepter Continuer sans accepter

Voir la politique de confidentialité