Fascicules et modèles rédigés par des avocats spécialisés.

Procès-verbal de réunion du CSE : tout ce qu’il faut savoir !

Cette formalité ne vise spécifiquement que les entreprises de plus de 50 salariés. En effet, à l’issue de la réunion, l’ensemble des délibérations des membres de la délégation du CSE doivent être mentionnées dans un document type : un « procès-verbal » qui est en principe rédigé par le secrétaire du Comité.

 

Les délais de transmission du procès-verbal :

 

Le délai dans lequel le secrétaire du CSE doit transmettre le procès-verbal est en principe précisé par accord d’entreprise, ou en l’absence de délégué syndical par le biais d’un accord entre la majorité des membres du CSE et l’employeur. (Article L.2312-16 du Code du travail)

 

Lorsqu’aucun accord n’a été convenu, les délibérations du comité social et économique sont consignées dans des procès-verbaux établis par le secrétaire dans un délai de quinze jours et communiqués à l’employeur et aux membres du comité. (Article R.2315-25 du Code du travail)

 

A noter par ailleurs que si une nouvelle réunion est prévue dans ce délai de quinze jours, le procès-verbal doit être communiqué avant cette réunion. (Article D.2315-26 du Code du travail)

 

Enfin, en cas de projet de licenciement collectif (économique) le procès-verbal est établi et transmis à l’employeur par le secrétaire du comité dans un délai de 3 jours suivant la réunion à laquelle il se rapporte ou, si une nouvelle réunion est prévue dans ce délai de 3 jours, avant cette réunion. Lorsque l’entreprise est en redressement ou en liquidation judiciaire, ce délai est d’un jour.

 

 

Procès-verbal et traçabilité des décisions :

 

La rédaction d’un procès-verbal à l’issue d’un réunion permet de le transmettre à l’employeur afin que ce dernier puisse communiquer lors de la prochaine réunion sa ou ses décisions motivées à l’issue des délibérations et propositions qui ont été faites. Les déclarations sont consignées dans le procès-verbal. (Article L.2315-34 du Code du travail)

 

Notons que si la délégation des membres du CSE ne parvient pas à un accord, le secrétaire doit a minima faire part des différentes délibérations lors de la réunion du CSE ainsi que des décisions de l’employeur.

 

Bon à savoir : Dans les entreprises de moins de 50 salariés, il n’y a pas de procès-verbaux obligatoires à l’issue des réunions. Cependant, les membres du CSE doivent retranscrire par une note écrite les différentes demandes qui ont été présentées pour l’occasion au plus tard deux jours ouvrables avant la réunion programmée. L’employeur devra répondre à ces réclamations dans un délai maximum de 6 jours ouvrables à l’issue de la réunion.

 

L’ensemble des réclamations et des réponses formulées motivées sont consignées sur un registre spécial. (Article L.2315-22 du Code du travail)

 

Fascicule MD mis à jour le 25 Février 2019.

Tous droits réservés.

-

 

Maitre Data