Les conditions pour un CSE interentreprises

Conditions de mise en place d’un CSE interentreprises

Les entreprises d’un même site ou d’une même zone peuvent créer un CSE interentreprises lorsqu’elles sont confrontées à des problématiques communes dont la nature et l’importance le justifient – (L.2313-9 du Code du travail).

La mise en place d’un CSE interentreprises passe toutefois par la conclusion d’un accord collectif interentreprises entre les employeurs des entreprises du site ou de la zone et les organisations syndicales représentatives au niveau interprofessionnel ou au niveau départemental.

Cet accord n’est valable que s’il a été signé par une ou plusieurs organisations syndicales de salariés représentatives ayant recueilli plus de 50 % des suffrages exprimés dans l’ensemble des entreprises concernées en faveur d’organisations syndicales représentatives au premier tour des dernières élections des titulaires au CSE.

Si cette condition n’est pas remplie, mais que l’accord a été signé par des organisations syndicales représentatives ayant recueilli plus de 30 % des suffrages exprimés en faveur d’organisations syndicales représentatives au premier tour des élections susmentionnées, une ou plusieurs de ces organisations ayant recueilli plus de 30 % des suffrages disposent d’un délai d’un mois à compter de la signature de l’accord pour indiquer qu’elles souhaitent une consultation des salariés visant à valider l’accord.

A l’issue de ce délai d’un mois, en l’absence d’opposition de l’ensemble de ces organisations, les employeurs peuvent demander l’organisation de cette consultation.

Cette consultation permettra ainsi de valider l’accord s’il est approuvé par les salariés de l’ensemble des entreprises concernées à la majorité des suffrages exprimés – (L.2313-9 du Code du travail et L.2232-12 du Code du travail).

L’accord interentreprises doit fixer :

Bon à savoir : Il est à noter que l’accord peut prévoir que, dans les entreprises d’au moins 11 salariés du site ou de la zone ayant mis en place un CSE, un membre de la délégation du personnel de chaque CSE participe aux réunions mensuelles.

 

Missions du CSE interentreprises

Il est possible de mettre en place un CSE interentreprises dès lors que la nature et l’importance de problèmes communs aux entreprises d’un même site ou d’une même zone le justifient.

Toutefois, le Code du travail reste silencieux sur le type de problèmes que le CSE interentreprises peut être amené à traiter.

C’est donc aux partenaires sociaux de définir dans l’accord de mise en place du CSE interentreprises les problèmes qu’il gèrera.

Il peut par exemple s’agir de thématiques liées à la santé et la sécurité, à l’emploi, aux transports, etc.

La marge de manœuvre des partenaires sociaux est, on le voit, très grande dans la mesure où la loi n’impose rien en la matière.

Bon à savoir : Le CSE interentreprises visé à l’article L.2313-9 du Code du travail n’est pas le CSE des ASC interentreprises dont l’existence est prévue à l’article R.2312-43 du Code du travail. Contrairement au premier, le second a pour mission de permettre à des CSE de gérer des activités sociales et culturelles communes.

 

 

 

Me Alassane Sy

par
Avocat au Barreau de Paris
Expert en droit du travail

Fascicule mis à jour le 28 avril 2022.

Tous droits réservés.

-

ATTENTION ! Cet article est un extrait.

Abonnez-vous pour accéder à l'intégralité du contenu.

Ces offres peuvent vous intéresser

Maitre Data

Abonnez-vous !

Manuel Social

Trouvez la réponse à toutes vos questions en Droit Social

Offre spéciale
Le Manuel Social
Abonnez-vous !

Actualité

  • Décret 18 juin 2024 relatif à la préparation opérationnelle à l’emploi individuelle

    Abonnés21 juin 2024

  • Journal Officiel21 juin 2024

    13 Arrêté du 13 juin 2024 modifiant l'arrêté du 25 novembre 2019 relatif aux modalités de demande ou de renouvellement d'agrément d'accords en faveur des travailleurs handicapés

  • Journal Officiel21 juin 2024

    14 Arrêté du 14 juin 2024 relatif à la liste électorale et aux opérations électorales pour la mesure en 2024 de l'audience syndicale dans les entreprises de moins de onze salariés

  • Journal Officiel21 juin 2024

    17 Arrêté du 19 juin 2024 fixant le montant brut de l'indemnité journalière de nourriture des marins

  • Faute inexcusable : définition

    Droit social20 juin 2024

Recherche

Recevoir la newsletter

Gérer vos Cookies

Nous utilisons les cookies sur notre site.

Ces cookies permettent de mesurer le trafic du site et de personnaliser votre expérience

Accepter Continuer sans accepter

Voir la politique de confidentialité