Protection sociale du salarié détaché

Le salarié détaché pour une mission, continue à travailler pour le compte de l’employeur et continue à percevoir sa rémunération.

L’employeur formule le détachement du salarié soit par lettre de mission, soit par un avenant au contrat de travail. Le document varie selon la mission à effectuer.

Le salarié est envoyé à l’étranger pour une durée limitée. La durée peut varier selon la mission et le type de pays dans lequel le salarié est détaché.

 

Démarche et procédure concernant la sécurité sociale

Détachement dans un état de l’union européenne (UE) / espace économique européen (EEE) ou en Suisse

Salarié détaché pour une période inférieure à 24 mois

Avant le départ du salarié, l’employeur doit compléter le document « Maintien au régime français de sécurité sociale d’un travailleur salarié détaché hors territoire français » (Formulaire S 3208) : le volet 1 est à adresser à la CPAM du lieu du siège de l’entreprise ; le volet 2 est à remettre au salarié.

Après accord de la demande de maintien du salarié au régime français, l’employeur doit compléter le formulaire A1 remis par la CPAM, attestation concernant la législation applicable. L’employeur doit remettre un exemplaire au salarié et conserver le second.

Salarié détaché pour une période supérieure à 24 mois

Pour un détachement de longue durée, l’employeur doit demander l’accord à l’organisme « Centre des liaisons européennes et internationales de sécurité sociale (Cleiss) » et à l’organisme compétent en matière de détachement de l’état d’accueil.

Au moins 6 mois avant la fin du détachement, l’employeur doit compléter le formulaire « demande de maintien exceptionnel au régime français de sécurité sociale » disponible sur le site internet « Cleiss » et adressez ce même document par courrier au Cleiss.

Après accord signé par celui-ci sur la demande de maintien exceptionnel au régime français, la CPAM du lieu du siège de l’entreprise fournira le formulaire A1 « attestation concernant la législation applicable ». L’employeur doit remettre un exemplaire au salarié et conserver le second.

Le salarié à la possibilité de bénéficier de la prise en charge de soins médicaux sur place, sur présentation de la carte européenne d’assurance maladie (CEAM).

https://www.cleiss.fr/particuliers/partir/travailler/index.html

Détachement d’un salarié au Danemark, Islande, Liechtenstein ou en Suisse

Le salarié devra être affilié au régime local de sécurité sociale.

Détachement d’un salarié au Royaume-Uni

Ce sont les dispositions du règlement CE 1408/71 qui s’appliquent.

 

Détachement d’un salarié dans un état sous convention avec la France

 

Salarié détaché pour une période inférieure à 3 mois

Le détachement du salarié est occasionnel, l’employeur demande à la CPAM du lieu de l’entreprise le formulaire S9203 « avis de mission professionnelle à l’étranger – détachement inférieur à trois mois ». Il doit être complété et envoyé à la CPAM dans les 24 heures.

Le détachement du salarié est fréquent, une déclaration trimestrielle doit être effectuée auprès de la CPAM du lieu de l’entreprise.

Salarié détaché pour une période supérieure à 3 mois

Dans le cas où le salarié à la nationalité française ou celle de l’état cosignataire de la convention, avant le départ du salarié, l’employeur doit compléter le formulaire S 3208 « maintien au régime français de sécurité sociale d’un travailleur salarié détaché hors du territoire français » : le volet 1 est à remettre à la CPAM, le volet 2 est à remettre au salarié.

Après accord de la demande de maintien du salarié au régime français, la CPAM fera parvenir les formulaires correspondants, il convient de remettre un exemplaire au salarié et de conserver le second.

Détachement d’un salarié dans un état non lié par une convention avec la France

 

Salarié détaché pour une période inférieure à 3 mois

Pour un détachement occasionnel de salarié, il convient de demander à la CPAM du lieu de l’entreprise le formulaire S9203 « avis de mission professionnelle à l’étranger – détachement inférieur à trois mois ». Il doit être complété et envoyé à la CPAM dans les 24 heures.

Le détachement du salarié est fréquent, une déclaration trimestrielle doit être effectuée auprès de la CPAM du lieu de l’entreprise, peu importe le pays de détachement et la nationalité du salarié. Il convient d’indiquer le nom du salarié susceptible d’être détaché et envoyé le relevé à la CPAM à l’issue des 3 mois.

Salarié détaché pour une période supérieure à 3 mois

Avant le départ, l’employeur doit compléter et adresser en 3 exemplaires le formulaire n°S9201 « Attestation de détachement à l’étranger » à la CPAM.

Après accord de la demande de maintien du salarié au régime français, la CPAM fera parvenir les formulaires correspondants, Il faut remettre un exemplaire au salarié et l’employeur conserve le second. Pour plus d’informations : https://www.ameli.fr/entreprise/vos-salaries/detachement-france-etranger

 

Fascicule mis à jour le 4 octobre 2019.

Tous droits réservés.

-

ATTENTION ! Cet article est un extrait.

Abonnez-vous pour accéder à l'intégralité du contenu.

Ces offres peuvent vous intéresser

Maitre Data

Abonnez-vous !

Manuel Social

Trouvez la réponse à toutes vos questions en Droit Social

Offre spéciale
Le Manuel Social
Abonnez-vous !

Actualité

  • Convention tripartite / Rupture / Employeurs successifs Cass.soc.7 mai 2024, n°22-22.641

    A la loupe14 juin 2024

  • Journal Officiel13 juin 2024

    9 Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2024-534 du 12 juin 2024 portant adaptation des dispositions de la loi n° 2023-1196 du 18 décembre 2023 pour le plein emploi à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

  • Journal Officiel13 juin 2024

    10 Ordonnance n° 2024-534 du 12 juin 2024 portant adaptation des dispositions de la loi n° 2023-1196 du 18 décembre 2023 pour le plein emploi à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

  • Journal Officiel13 juin 2024

    14 Arrêté du 11 juin 2024 modifiant l'arrêté du 19 mai 2015 établissant la liste des mentions et pièces justificatives permettant d'accéder aux versements pour la retraite

  • Journal Officiel12 juin 2024

    9 Décret n° 2024-533 du 10 juin 2024 modifiant le décret n° 2023-263 du 12 avril 2023 définissant les secteurs autorisés à mettre en œuvre l'expérimentation prévue par la loi n° 2022-1598 du 21 décembre 2022 portant mesures d'urgence relatives au fonctionnement du marché du travail en vue du plein emploi sur le remplacement de plusieurs salariés par un seul salarié titulaire d'un contrat à durée déterminée ou d'un contrat de travail temporaire

Recherche

Recevoir la newsletter

Gérer vos Cookies

Nous utilisons les cookies sur notre site.

Ces cookies permettent de mesurer le trafic du site et de personnaliser votre expérience

Accepter Continuer sans accepter

Voir la politique de confidentialité