Faire un accord d’entreprise avec le CSE

En l’absence de délégué syndical ou de salarié mandaté, des accords collectifs d’entreprise peuvent être conclus avec le CSE.

Rappel

Le CSE doit être mis en place dans les entreprises d’au moins 11 salariés – (L.2311-2 du Code du travail).

Quand il n’y a pas de CSE, c’est-à-dire dans les entreprises de moins de 11 salariés, l’employeur a la possibilité de conclure un accord collectif en proposant aux salariés le projet par référendum – (L.2232-21 du Code du travail).

 

Dans les entreprises entre 11 et 20 salariés

La conclusion d’accord collectif par référendum est ouverte aux entreprises de 11 à 20 salariés mais seulement en l’absence de CSE – (L.2232-23 du Code du travail).

La priorité dans la conclusion des accords collectifs en l’absence de délégués syndicaux est donc laissée au CSE lorsqu’il existe.

 

Dans les entreprises de 11 à 50 salariés

En l’absence de délégués syndicaux et de salarié mandaté, l’employeur peut conclure des accords d’entreprise avec les élus titulaires du CSE – (L.2232-23-1 du Code du travail).

Cet accord ne sera valide qu’à la condition suivante :

Dans les entreprises d’au moins 50 salariés

Dans ces entreprises également, il existe des possibilités de conclure des accords d’entreprise avec le CSE en l’absence de délégués syndicaux :

  • un accord collectif peut être conclu avec les élus titulaires de la délégation du personnel du CSE seulement lorsqu’ils sont mandatés, à cet effet, par une ou des organisations syndicales représentatives au niveau de la branche ou à défaut au niveau national et interprofessionnel – (L.2232-24 du Code du travail).

Pour être valide, il devra être approuvé par les salariés à la majorité des votes.

  • un accord collectif de travail peut être conclu avec les élus titulaire de la délégation du personnel du CSE non mandatés – (L.2232-25 du Code du travail).

Pour être valide, il devra être signé par des membres du CSE représentant la majorité des suffrages lors des dernières élections professionnelles.

Bon à savoir : Lorsque l’accord est conclu par un ou plusieurs élus non mandatés du CSE central, pour vérifier la condition de majorité dans la validité de ce même accord il faut prendre en compte pour chaque membre le rapport entre le nombre de suffrages exprimés dans l’établissement en faveur de ce membre et du nombre total des suffrages exprimés dans les établissements en faveur des membres titulaires de la délégation.

 

 

Fascicule mis à jour le 3 novembre 2020.

Tous droits réservés.

-

ATTENTION ! Cet article est un extrait.

Abonnez-vous pour accéder à l'intégralité du contenu.

Ces offres peuvent vous intéresser

Maitre Data

Abonnez-vous !

Manuel Social

Trouvez la réponse à toutes vos questions en Droit Social

Offre spéciale
Le Manuel Social
Abonnez-vous !

Actualité

  • Convention tripartite / Rupture / Employeurs successifs Cass.soc.7 mai 2024, n°22-22.641

    A la loupe14 juin 2024

  • Journal Officiel13 juin 2024

    9 Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2024-534 du 12 juin 2024 portant adaptation des dispositions de la loi n° 2023-1196 du 18 décembre 2023 pour le plein emploi à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

  • Journal Officiel13 juin 2024

    10 Ordonnance n° 2024-534 du 12 juin 2024 portant adaptation des dispositions de la loi n° 2023-1196 du 18 décembre 2023 pour le plein emploi à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

  • Journal Officiel13 juin 2024

    14 Arrêté du 11 juin 2024 modifiant l'arrêté du 19 mai 2015 établissant la liste des mentions et pièces justificatives permettant d'accéder aux versements pour la retraite

  • Journal Officiel12 juin 2024

    9 Décret n° 2024-533 du 10 juin 2024 modifiant le décret n° 2023-263 du 12 avril 2023 définissant les secteurs autorisés à mettre en œuvre l'expérimentation prévue par la loi n° 2022-1598 du 21 décembre 2022 portant mesures d'urgence relatives au fonctionnement du marché du travail en vue du plein emploi sur le remplacement de plusieurs salariés par un seul salarié titulaire d'un contrat à durée déterminée ou d'un contrat de travail temporaire

Recherche

Recevoir la newsletter

Gérer vos Cookies

Nous utilisons les cookies sur notre site.

Ces cookies permettent de mesurer le trafic du site et de personnaliser votre expérience

Accepter Continuer sans accepter

Voir la politique de confidentialité