Droit du travail et dérogation à l’ordre public

En principe, lorsqu’il est question de disposition d’ordre public, l’application du principe de faveur importe peu. Les dispositions d’ordre public doivent être appliquées – (L.2251-1 du Code du travail).

Notons qu’ il existe toutefois des cas particuliers pour lesquels il est possible de déroger à l’ordre public social.

Cas de dérogation possible

Dans le cas d’une disposition d’ordre public autorisant une dérogation de celle-ci, il devra alors être précisé de façon claire les sujets pour lesquels cette dérogation est possible mais aussi les conditions à remplir – (  Conseil Constitutionnel du 5 décembre 2016, décision n°2016-579).

Il existe aussi des conditions permettant d’autoriser une dérogation :

  • celle-ci doit appartenir aux sujets autorisés notamment en matière d’emploi, d’activité économique et la construction ;
  • elle ne doit porter atteinte à la sécurité de quiconque ;
  • elle ne doit porter atteinte aux objectifs définis par la loi à laquelle elle déroge;

Cas de certains types de contrats de travail

Il existe certaines situations pour lesquelles il est possible de déroger à des dispositions à caractère d’ordre public notamment :

  • en cas de recours à un CDD d’usage pour les secteurs d’activité mentionnés par accord de branche étendu ou par décret – (L.1242-2 du Code du travail) ;
  • pour le recrutement d’ingénieurs ou cadres par accord de branche étendu ou par accord d’entreprise – (L.1242-2 du Code du travail) ;
  • pour réduire jusqu’à 6% le taux de l’indemnité des salariés qui ont conclu un CDD si l’accord de branche, d’entreprise ou d’établissement le prévoit – (L.1243-9 du Code du travail).
  • pour la fixation de la durée de la période d’essai des salariés ayant conclu un CTT mentionné par accord de branche étendu ou par accord d’entreprise ou d’établissement – (L.1251-14 du Code du travail) ;
  • pour limiter l’octroi de l’indemnité de fin de mission dans le cadre de l’article L.1251-33 du Code du travail.
  • pour la définition des conditions des missions des contrats de travail temporaire (CTT) – (L.1251-57 du Code du travail).

Dans l’organisation du travail du salarié

A noter qu’il est possible de déroger à certaines dispositions, notemment celles liées à la rémunération des temps de pause – (L.3121-6 du Code du travail) ; à la détermination des contreparties en cas de dépassement du temps de trajet habituel – (L.3121-7 du Code du travail) ; à la fixation du temps de pause supérieur à celle légale – (L.3121-17 du Code du travail) ; à la durée maximum de travail effectif par jour – (L.3121-19 du Code du travail) ; à la durée maximale hebdomadaire et pour les heures supplémentaires – (L.3121-23 du Code du travail et L.3121-32 du Code du travail) ; à l’aménagement du temp de travail – (L.3121-44 du Code du travail) ; au travail de soirée et de nuit – (L.3122-15 du Code du travail et L.3122-19 du Code du travail) ; au contrat de travail à temps partiel – (L.3123-17 du Code du travail) ; à la journée de solidarité et du compte d’épargne temps – (L.3133-11 du Code du travail et L.3152-3 du Code du travail).

 

 

 

Fascicule mis à jour le 12 février 2021.

Tous droits réservés.

-

ATTENTION ! Cet article est un extrait.

Abonnez-vous pour accéder à l'intégralité du contenu.

Ces offres peuvent vous intéresser

Maitre Data

Abonnez-vous !

Manuel Social

Trouvez la réponse à toutes vos questions en Droit Social

Offre spéciale
Le Manuel Social
Abonnez-vous !

Actualité

  • Convention tripartite / Rupture / Employeurs successifs Cass.soc.7 mai 2024, n°22-22.641

    A la loupe14 juin 2024

  • Journal Officiel13 juin 2024

    9 Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2024-534 du 12 juin 2024 portant adaptation des dispositions de la loi n° 2023-1196 du 18 décembre 2023 pour le plein emploi à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

  • Journal Officiel13 juin 2024

    10 Ordonnance n° 2024-534 du 12 juin 2024 portant adaptation des dispositions de la loi n° 2023-1196 du 18 décembre 2023 pour le plein emploi à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

  • Journal Officiel13 juin 2024

    14 Arrêté du 11 juin 2024 modifiant l'arrêté du 19 mai 2015 établissant la liste des mentions et pièces justificatives permettant d'accéder aux versements pour la retraite

  • Journal Officiel12 juin 2024

    9 Décret n° 2024-533 du 10 juin 2024 modifiant le décret n° 2023-263 du 12 avril 2023 définissant les secteurs autorisés à mettre en œuvre l'expérimentation prévue par la loi n° 2022-1598 du 21 décembre 2022 portant mesures d'urgence relatives au fonctionnement du marché du travail en vue du plein emploi sur le remplacement de plusieurs salariés par un seul salarié titulaire d'un contrat à durée déterminée ou d'un contrat de travail temporaire

Recherche

Recevoir la newsletter

Gérer vos Cookies

Nous utilisons les cookies sur notre site.

Ces cookies permettent de mesurer le trafic du site et de personnaliser votre expérience

Accepter Continuer sans accepter

Voir la politique de confidentialité